Le Royaume-Uni a "passé le pic" de l'épidémie de coronavirus, selon Boris Johnson | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Le Royaume-Uni a "passé le pic" de l'épidémie de coronavirus, selon Boris Johnson
©DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP

Perspective du déconfinement

Le Royaume-Uni a "passé le pic" de l'épidémie de coronavirus, selon Boris Johnson

Le Royaume-Uni, le deuxième pays le plus touché par le Covid-19 en Europe avec désormais 26.711 morts, a "passé le pic" de l'épidémie, selon une déclaration du Premier ministre Boris Johnson en ce jeudi 30 avril.

Alors qu’il a repris ses fonctions lundi (après son hospitalisation et sa convalescence suite à sa contamination au coronavirus), le Premier ministre Boris Johnson s’est exprimé sur la situation de la crise sanitaire au Royaume-Uni ce jeudi 30 avril.  

Boris Johnson s’est exprimé dans le cadre d’une conférence de presse : 

"Nous avons passé le pic. Nous sommes sur une pente descendante".

Critiqué pour la stratégie de l'immunité collective, accusé d'avoir tardé à prendre la mesure de la pandémie et sur les choix de l’instauration du confinement, finalement décrété le 23 mars, Boris Johnson est désormais sous pression. Il n’a pas encore officiellement expliqué comment le pays sortira de la phase de confinement. Selon Boris Johnson, une "feuille de route" sera dévoilée la semaine prochaine. Il a comparé la situation au passage d'un "énorme tunnel des Alpes". 

"Nous pouvons désormais voir la lumière du jour et les prés devant nous. Il est donc vital que nous ne perdions pas le contrôle et que nous ne nous foncions pas vers une deuxième et encore plus haute montagne".

Boris Johnson devrait dévoiler des mesures sur la relance de l'économie et sur la réouverture des écoles au Royaume-Uni dans les prochains jours.

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !