La ministre de la Justice annonce la création d'un parquet national antiterroriste | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La ministre de la Justice annonce la création d'un parquet national antiterroriste
©LUDOVIC MARIN / AFP

Boîte à idées

La ministre de la Justice annonce la création d'un parquet national antiterroriste

L'idée avait notamment été défendue par Nicolas Sarkozy.

Plus "d'efficacité" et de "lisibilité". D'après des informations du Figaro, Nicole Belloubet a annoncé la création d'un parquet national antiterroriste dissocié du parquet de Paris, lors d'une réunion des procureurs généraux et des référents en matière de terrorisme. L'idée avait notamment été défendue par Nicolas Sarkozy, précise Le Monde. La forme que prendra ce nouveau parquet n'est cependant pas encore définie : la ministre de la Justice a chargé la direction des services judiciaires (DSJ) et la direction des affaires criminelles et des grâces (DACG) de plancher sur la question et de formuler des porpositions.

"Il ne s'agit nullement de créer une juridiction d'exception mais il s'agit d'être plus efficace et plus lisible" a indiqué la ministre ce lundi en début d'après-midi. "Il s'agit de renforcer l'action publique en matière terroriste et de créer une meilleure synergie avec les JIRS (juridictions interrégionales spécialisées) au niveau local. Tel est le cadre au sein duquel il me semble désormais opportun de réfléchir. Il s'agit en somme de conserver les acquis d'un dispositif reconnu en en gommant les écueils. La DACG et la DSJ me feront donc prochainement des propositions sur le périmètre de ce parquet national antiterroriste et son mode d'organisation".

D'après Nicole Belloubet, ce nouveau dispositif permettra plus de lisibilité. "Avec la création d'un parquet national antiterroriste, le parquet de Paris se verrait ainsi dégagé de ce contentieux lourd et spécifique, ce qui lui rendrait toutes ses capacités de gestion des autres contentieux sensibles. Il serait ainsi plus efficace et plus visible. Le PNAT aurait quant à lui toute la disponibilité pour recentrer son activité sur cette mission essentielle".

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !