La justice ouvre une enquête sur les deux Français soupçonnés d'être les bourreaux de l'Etat islamique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La justice ouvre une enquête
La justice ouvre une enquête
©Reuters

Réplique

La justice ouvre une enquête sur les deux Français soupçonnés d'être les bourreaux de l'Etat islamique

Les individus sont visés pour "assassinat en bande organisée en lien avec une entreprise terroriste."

Le procureur de Paris, François Molins, a ouvert une enquête préliminaire à l'encontre de deux Français, soupçonnés d'appartenir à l'Etat islamique. Ils seraient sur la vidéo de propagande présentant l'exécution de l'otage américain Peter Kassig, diffusée dimanche 16 novembre.

Les noms n'ont pas été dévoilés mais l'un d'eux est présenté par le gouvernement "avec une très forte probabilité" comme Maxime Hauchard. La présence du second n'a pas encore été confirmée mais il s'agirait "d'un jeune converti, né en 1992 et parti rejoindre les rangs de l'Etat islamique en août 2013".

Selon le procureur, le cas de Maxime Hauchard est "loin d'être un cas isolé." Ainsi, 1 132 Français font partie des filières djihadistes dont 376 en Syrie et en Irak. Jusqu'à présent, 109 personnes ont été mises en examen par les juges antiterroristes.

 

Lu sur le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !