La feuille de route du gouvernement sur l'intégration dévoilée par iTélé, Matignon tempère | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La feuille de route du gouvernement sur l'intégration dévoilée par iTélé, Matignon tempère
©

Indiscret

La feuille de route du gouvernement sur l'intégration dévoilée par iTélé, Matignon tempère

Les services du Premier ministre ont indiqué qu'il s'agissait d'un simple document de travail.

La feuille du route du gouvernement sur l'intégration a été dévoilée ce jeudi matin par iTélé. La chaîne de télévision indique que Jean-Marc Ayrault et ses équipes souhaitent  "renouveler en profondeur l’approche des questions d’intégration en France dans un esprit de responsabilité et avec le souci constant du respect des valeurs de la République".

Ce document comporte plusieurs volets. En matière de soins, "des opérations de testing sont envisagées auprès de médecins, dentistes ou opticiens pour lutter contre les refus de soins" dit iTélé. Une autre mesure consisterait à "ouvrir et d'élargir les concours à des populations pour lesquelles la fonction publique reste trop souvent méconnue".

D'après ce document, iTélé indique que "dans l'enseignement, les programmes d'histoire devraient prendre en compte l'apport de l'immigration et des étrangers au passé commun, en s'appuyant sur "un panthéon renouvelé des figures historiques". Toujours selon la chaîne de télévision, "la feuille de route envisage aussi une meilleure visibilité de certaines langues : mettant ainsi l'arabe, le mandarin et l'hindi"

"La création d'un office franco-maghrébin pour la jeunesse" serait aussi envisagée. Matignon a indiqué que ce document était "un document de travail". Selon les services du Premier ministre, "certaines propositions ont depuis été enlevées, d'autres ajoutées".

Lu sur i>Télé

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !