La cote de confiance de Hollande et Valls est en légère hausse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La cote de confiance de Hollande et Valls est en légère hausse
©

Sans blague ?

La cote de confiance de Hollande et Valls est en légère hausse

Selon un sondage Ipsos-Le Point, la confiance des Français en François Hollande et Manuel Valls est en légère hausse au mois d’août. Le niveau général reste cependant toujours très bas.

La confiance des Français en François Hollande (+ 2) et Manuel Valls (+ 6) s'est redressée en août, à un niveau toujours très bas, et Alain Juppé creuse l'écart à droite sur Nicolas Sarkozy, révèle le baromètre Ipsos-Le Point publié ce mardi 23 août. 

Près d'une personne interrogée sur cinq (18 %) porte aujourd'hui un jugement favorable sur l'action du président de la République, contre seulement 16 % en juin. Ils sont logiquement moins nombreux (75 %, - 5) à juger défavorablement son action. François Hollande progresse auprès des proches de la gauche (35 % d'avis favorables, + 4) et du seul PS (45 %, + 2), mais aussi chez les sympathisants des Républicains (5 %, + 2).

La situation s'est également améliorée pour Manuel Valls, avec 26 % (+ 6) de réponses positives. 68 % (- 9) des Français interrogés restent défavorables à son action. Le Premier ministre progresse auprès de l'ensemble des sympathisants de gauche (34 %, + 6), mais baisse auprès de ceux du seul PS (41 %, - 2). Sa fermeté sur la loi travail semble en revanche payer auprès des proches des Républicains, qui sont 28 % (+ 13) à juger favorablement son action, et du FN (11 %, + 9).

Juppé reste en tête

D'après cette enquête effectuée avant la déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy lundi à la primaire, Alain Juppé (48 %, - 1) reste en tête des personnalités sur lesquelles les Français portent un jugement favorable, devant Jack Lang (43 %, + 3) et François Bayrou (41 %, + 2). Parmi les candidats à la primaire de la droite pour 2017, François Fillon perd deux points à 36 %, Nicolas Sarkozy en perd trois à 28 % et Bruno Le Maire deux à 27 %.

Avec 73 % (+ 3) d'opinions favorable auprès des proches des Républicains, Alain Juppé devance largement l'ancien chef de l'État, qui dégringole de 13 points à 55 % dans cette tranche de l'électoral. Le maire de Bordeaux occupe également la septième place auprès des sympathisants PS, avec 47 % (+ 1) d'opinions favorables. À gauche, Jean-Luc Mélenchon est stable à 33 % auprès de l'ensemble des Français, Arnaud Montebourg perd un point à 28 %, avant l'annonce de sa candidature à la présidentielle, et Benoît Hamon en gagne deux à 24 %. Marine Le Pen est stable à 25 %. 

L'enquête a été réalisée par téléphone du 18 au 20 août auprès de 958 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

>>>  À lire aussi : La déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy se veut un symbole, il ne sera jamais là où on l'attend

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !