La cagnotte Leetchi pour soutenir Christophe Dettinger ne sera pas débloquée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
La cagnotte Leetchi pour soutenir Christophe Dettinger ne sera pas débloquée
©GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Revers judiciaire

La cagnotte Leetchi pour soutenir Christophe Dettinger ne sera pas débloquée

Le juge des référés a débouté ce mercredi la famille de l'ancien boxeur Christophe Dettinger de sa demande de débloquer les 128.000 euros récoltés pour le soutenir au début du mois de janvier.

Le juge des référés n'a pas accédé à la demande des proches de Christophe Dettinger. Ils souhaitaient débloquer la cagnotte de 128.000 euros récoltée sur Leetchi. Cette cagnotte avait été lancée sur Internet afin de le soutenir lors de ses épreuves judiciaires, notamment pour payer ses frais d'avocats. Cet ancien boxeur était au coeur d'une vidéo polémique le montrant en train de frapper des membres des forces de l'ordre lors d'une manifestation des Gilets jaunes. 

La juridiction a estimé que le bénéficiaire initial de la collecte était Christophe Dettinger et non son épouse Karine. 

Le juge des référés estime qu'il "n'y a lieu à référer sur l'ensemble des demandes présentées". Il a invoqué une "contestation sérieuse" sur l'identification du bénéficiaire, qui ne lui appartient pas de trancher. L'affaire va donc connaître une nouvelle étape le 9 décembre prochain devant le juge. 

L'épouse de Christophe Dettinger réclamait trois millions d'euros à la plateforme Leetchi suite à la fermeture prématurée de la cagnotte. 

L'avocate de Leetchi, Maître Martine Samuelan, s'est exprimée sur cette question : 

"Les fonds vont rester chez Leetchi jusqu'à ce que la juridiction au fond statue sur le dossier et détermine qui est le bénéficiaire". 

La cagnotte, créée le 6 janvier, avait récolté 145.000 euros en deux jours, selon la famille de Christophe Dettinger (128.000 euros d'après la plateforme). Leetchi a fermé la cagnotte le 8 janvier. 

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !