L'interdiction de la fessée va être adoptée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
L'interdiction de la fessée va être adoptée
©LOIC VENANCE / AFP

Meilleure éducation ?

L'interdiction de la fessée va être adoptée

Même si 85% des Français emploient toujours cette pratique.

Le Parlement devrait adopter mardi 2 juillet la loi qui interdit les châtiments corporels et psychologiques sur les enfants, comprenant les fessées, gifles, pincements, coups, morsures, gestes brusques, hurlements, injures ou encore moqueries. Le vote du Sénat sera décisif dans cette loi. Le Sénat avait adopté en première lecture cette proposition de loi début mars. Elle était portée par Laurence Rossignol, l'ancienne ministre des Familles. Le 26 juin 2019, la rapporteure de la commission des Lois du Sénat, Marie-Pierre de la Gontrie se réjouissait de cette interdiction sur son compte Twitter. Il semblerait que l'adoption de la loi contre la fessée soit propice même si 85% des Français avouent employer ces pratiques envers leurs enfants d'après l'Observatoire de la violence éducative ordinaire. Ils sont aussi 71,5% à infliger de "petites gifles" et presque 50% à frapper leurs bambins avant l'âge de deux ans.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !