L'Algérie bloque le retour volontaire de 250 Algériens vivant clandestinement en France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Drapeau algérien
Drapeau algérien
©RYAD KRAMDI / AFP

Diplomatie

L'Algérie bloque le retour volontaire de 250 Algériens vivant clandestinement en France

Une partie d'entre eux souhaite rentrer pour voir leur famille après plus d’un an de fermeture des frontières algériennes

Environ 250 Algériens vivant clandestinement en France, qui souhaitent rentrer dans leur pays par une procédure de retour volontaire, sont « empêchés de rentrer chez eux par l’Algérie », invoquant des motifs sanitaires selon Le Parisien.

Ces 252 ressortissants algériens, toujours en attente, se sont rapprochés de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii) ces dernières semaines pour bénéficier de ce « retour volontaire », qui permet à des sans-papiers de retourner dans leur pays d’origine, en s’engageant à ne plus revenir en France, avec un pécule (650 euros par personnes pour les Algériens), un billet d’avion réservé par la France.

Depuis le début de l’année, 2.455 personnes, en premier lieu des Géorgiens, des Albanais et des Chinois, sont rentrées dans leur pays d’origine par une procédure de retour volontaire précise Le Parisien.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !