Johnny Hallyday hospitalisé: "sa santé n'est pas en danger" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Johnny Hallyday hospitalisé:  "sa santé n'est pas en danger"
©

Bonne nouvelle

Johnny Hallyday hospitalisé: "sa santé n'est pas en danger"

Hospitalisé depuis dimanche à Saint-Barthélémy, Johnny Hallyday souffre d'une bronchite mais "sa santé n'est pas en danger" selon son producteur. Il devrait être transporté à Fort-de-France pour des examens complémentaires mais son état ne nécessite plus d'hospitalisation.

[Mis à jour le 28 aout]

Laeticia Hallyday, l'épouse de Johnny Hallyday, a affirmé que le chanteur "va bien" dans un message adressé ce soir (heure de Paris) aux fans sur son compte Twitter. "Merci pour toute votre tendresse. Johnny va bien. Nous venons d'arriver en Martinique pour des derniers examens. Soyez rassurés comme je le suis", a-t-elle ajouté.

Depuis lundi matin les informations sur la santé de Johnny Hallyday et les raisons de son hospitalisation se contredisent, alors que le chanteur est à l'hôpital de Saint-Barthélémy, (Guadeloupe) depuis ce week-end. Tachycardie ou bronchite, les causes ont finalement été dévoilées dans l'après-midi. "Il souffre d'une bronchite avec insuffisance respiratoire", a confié son manager Sébastien Farran au Parisien, qui est actuellement à Saint-Barthélémy.

Sur les ondes de RTL, son producteur, Gilbert Coullier s'est voulu rassurant  et a affirmé que "son état de santé était stable. Il n'est pas en danger et la tournée qu'on va faire non plus". Le chanteur devrait être transféré rapidement vers l'hôpital de Fort-de-France pour des examens complémentaires, a annoncé  Sébastien Farran.

"L'état de santé de M. Jean-Philippe Smet, alias Johnny Hallyday ne nécessite plus d'hospitalisation. Le patient et son entourage ont souhaité procéder à des examens complémentaires qui seront réalisés au CHU de Fort-France", a indiqué l'hôpital de Guadeloupe dans un communiqué.

Vu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !