Jérémie Ladreit de Lacharrière a été placé en détention provisoire dans une affaire d'images pédopornographiques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Une photographie prise le 7 janvier 2022 dans une cour d'assises à Grenoble.
Une photographie prise le 7 janvier 2022 dans une cour d'assises à Grenoble.
©JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Justice

Jérémie Ladreit de Lacharrière a été placé en détention provisoire dans une affaire d'images pédopornographiques

Le fils de l'homme d'affaires Marc Ladreit de Lacharrière est soupçonné de détention, d’importation et d’enregistrement d'images pédopornographiques. Dans l’attente d’un procès, il a été incarcéré depuis le 14 janvier.

Jérémie Ladreit de Lacharrière, le fils de l'homme d'affaires Marc Ladreit de Lacharrière, est soupçonné de détention, d’importation et d’enregistrement d'images pédopornographiques, selon des informations de France Info et du Parisien.

Agé de 44 ans, Jérémie Ladreit de Lacharrière quadragénaire gère une société de production.

Il a été présenté à un juge d'instruction le 14 janvier dernier puis déféré devant le tribunal correctionnel de Paris dans le cadre d'une comparution immédiate. L'audience a été renvoyée. Le tribunal a en effet ordonné une expertise psychologique et psychiatrique. Selon des informations du Parisien, près de 4.000 fichiers mettant en scène des mineurs ont été découverts à son domicile parisien.

Dans l'attente de la nouvelle audience, Jérémie Ladreit de Lacharrière a été placé en détention provisoire.

Son père, Marc Ladreit de Lacharrière, avait été condamné à huit mois de prison avec sursis dans le cadre d’une procédure de plaider coupable dans l’un des volets de l’affaire Fillon. Il était soupçonné d’avoir offert un emploi de complaisance à Pénélope Fillon à la « Revue des deux mondes », une publication dont il est propriétaire.

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !