Jean-Vincent Placé prié de régler 18 000 euros de PV en souffrance | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jean-Vincent Placé prié de régler 18 000 euros de PV en souffrance
©Reuters

Ardoise

Jean-Vincent Placé prié de régler 18 000 euros de PV en souffrance

Interrogé par l'AFP, le sénateur écologiste s'est dit "prêt à payer depuis le début".

L'addition est salée. Jean-Vincent Placé doit payer environ 18 000 euros d'amendes à la suite d'une centaine d'infractions routières, comprenant des stationnements gênants et des excès de vitesse. Le Canard Enchaîné, qui révèle l'information ce mercredi, reproduit un document où la région Ile-de-France (propriétaire du véhicule) relancerait le sénateur EELV, lui demandant "en urgence de régulariser sa situation". 

L'affaire débute en 2010, quand une facture de "22 000 euros d'amendes était arrivée à la région", se souvient Michèle Sabban, vice-présidente PS à la région en charge de l'administration. A cette époque, le conseil régional Ile-de-France avait mis une voiture de fonction à disposition de Jean-Vincent Placé, alors vice-président du conseil régional... en charge des transports.

Interrogé par l'AFP, Jean-Vincent Placé a reconnu qu'il était "responsable" de ces infractions : "Je ne le conteste pas, je suis d'accord pour payer depuis le début", a indiqué l'élu. Ce dernier a ajouté avoir déjà réglé "le capital" des amendes, dès août 2010, "avec un chèque entre 6 000 et 7 000 euros" et demandé une "négociation sur les pénalités".

Il était, a-t-il dit, sans nouvelles depuis "du service automatisé de Rennes" avec lequel il avait eu ces échanges.

Lu dans le Canard Enchaîné

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !