Jean Lassalle, député depuis 20 ans, ne sera pas candidat aux élections législatives | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean Lassalle ne sera pas candidat aux futures élections législatives prévues en juin prochain.
Jean Lassalle ne sera pas candidat aux futures élections législatives prévues en juin prochain.
©GAIZKA IROZ / AFP

Assemblée nationale

Jean Lassalle, député depuis 20 ans, ne sera pas candidat aux élections législatives

Jean Lassalle a annoncé, ce lundi 2 mai, qu’il ne se présentera pas lors des prochaines élections législatives.

Jean Lassalle ne briguera finalement pas sa succession sur la 4e circonscription des Pyrénées-Atlantiques. L’ancien candidat à l’élection présidentielle va proposer à son frère Julien d’être candidat aux législatives. Jean Lassalle ne briguera donc pas un nouveau mandat lors des législatives des 12 et 19 juin prochains. Il l’a annoncé ce lundi 2 mai depuis sa permanence parlementaire d’Oloron-Sainte-Marie.

Selon France Info, Jean Lassalle a évoqué notamment des problèmes de santé. Il doit subir une opération à coeur ouvert prochainement.

Le député qui siégait au sein du groupe Libertés et Territoire était élu à l'Assemblée nationale depuis le 16 juin 2002. D'abord élu UDF, puis MoDem, Jean Lassalle avait créé son mouvement Résistons ! lors de sa candidature à l'élection présidentielle de 2017.

Le 10 avril 2022, il a obtenu 3,13% des voix au premier tour du scrutin et a notamment devancé la candidate du Parti socialiste, Anne Hidalgo.

Au second tour, il avait annoncé son abstention dans le bureau de vote de sa commune de Lourdios-Ichère. Une enquête pénale pour « infractions au code électoral concernant les atteintes à la sincérité du scrutin » a été ouverte par le parquet de Pau après cette mise en scène.

A la suite de cette abstention publique, le Conseil constitutionnel a décidé d'invalider tous les suffrages exprimés lors de ce second tour à Lourdios-Ichère.

Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !