Jamal Khashoggi aurait été tué "par strangulation" dès son arrivée au consulat d'Arabie saoudite | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Jamal Khashoggi aurait été tué "par strangulation" dès son arrivée au consulat d'Arabie saoudite
©YASIN AKGUL / AFP

Crime horrible

Jamal Khashoggi aurait été tué "par strangulation" dès son arrivée au consulat d'Arabie saoudite

Le procureur d'Istanbul a affirmé ce mercredi que le journaliste Jamal Khashoggi a été étranglé à mort.

Le journaliste saoudien Jamal Khashoggi aurait été tué par "strangulation" dès son arrivée au consulat d'Arabie saoudite le 2 octobre a déclaré le procureur d'Istanbul ce mercredi en soulignant le caractère prémédité de l'acte.

Dans un communiqué, le bureau du procureur d'Istanbul se dit "obligé" de partager certains éléments révélés par son enquête en expliquant que la visite du procureur général saoudien à Istanbul "n'a pas donné de résultat concret".

"Conformément à un plan prémédité, la victime Jamal Khashoggi a été étranglée à mort dès son entrée au consulat. Le corps de la victime a été démembré et on s'en est débarrassé suite à sa mort par strangulation" explique le communiqué.

Selon le même texte, les autorités turques ont demandé au procureur saoudien l'extradition de 18 suspects arrêtés en Arabie saoudite dans le cadre de l'enquête sur la mort du contributeur au Washington Post et exigé de savoir où se trouvait le corps du dissident tout comme l'identité du "collaborateur local" mentionné par l'Arabie saoudite qui a confirmé le caractère prémédité de l'acte.

Face à ces demandes, Ryad aurait estimé que "seule une enquête conjointe entre les deux pays pourra permettre de déterminer ce qu'il est advenu du corps de Khashoggi".

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !