Iran : Mahmoud Ahmadinejad demande à Barack Obama la restitution de deux milliards de dollars | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Iran : Mahmoud Ahmadinejad demande à Barack Obama la restitution de deux milliards de dollars
©Reuters

Give my money back

Iran : Mahmoud Ahmadinejad demande à Barack Obama la restitution de deux milliards de dollars

En avril, la Cour suprême américaine a décidé la saisie de près de 2 milliards de dollars de fonds iraniens actuellement gelés à New York.

Mahmoud Ahmadinejad a écrit une lettre ouverte au président américain Barack Obama pour demander la restitution de 2 milliards de dollars (environ 1,8 milliard d'euros) d'avoirs iraniens saisis en avril par la justice américaine. Le 20 avril, la Cour suprême américaine a en effet décidé la saisie de près de 2 milliards de dollars de fonds iraniens actuellement gelés à New York, rappelle Le Point.

L'argent est réclamé par un millier de victimes et familles de victimes d'attentats fomentés ou soutenus par Téhéran, rapporte la justice américaine. Parmi eux figurent les proches des 241 soldats américains tués le 23 octobre 1983 dans deux attentats-suicides qui avaient frappé les contingents américain et français de la Force multinationale de sécurité à Beyrouth.

L'Iran a saisi la Cour internationale de justice (CIJ), principal organe judiciaire des Nations unies établi à La Haye aux Pays-Bas, pour se plaindre de la confiscation de cette somme. Le président iranien Hassan Rohani avait qualifié la décision de la Cour suprême américaine de "vol manifeste".

"Cette lettre n'a pas de caractère politique, mais je l'ai écrite seulement d'un point de vue humanitaire pour défendre les intérêts de la nation", a écrit l'ancien président iranien ultraconservateur, qui pourrait se représenter à l'élection présidentielle de mai 2017. "Je vous conseille de manière compatissante de ne pas permettre que cette tâche honteuse et ce point noir soient assimilés à votre nom et renforcent la méfiance entre nos deux pays".

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !