Irak : Laurent Fabius annonce une livraison "d'armes sophistiquées" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le ministre des Affaires étrangères a déclaré mercredi 13 août que des "armes sophistiquées" seraient livrées dans les toutes prochaines heures.
Le ministre des Affaires étrangères a déclaré mercredi 13 août que des "armes sophistiquées" seraient livrées dans les toutes prochaines heures.
©Reuters

Livraison imminente

Irak : Laurent Fabius annonce une livraison "d'armes sophistiquées"

Le ministre des Affaires étrangères a salué le rôle de la France dans le dossier irakien, mercredi soir sur TF1.

Invité du journal de 20 heures de TF1 mercredi 13 août, le ministre des Affaires étrangères a déclaré que des "armes sophistiquées seraient livrées dans les toutes prochaines heures". Sans apporter plus de précision, afin, dit-il, de ne pas livrer d'informations aux "terroristes" sur le terrain, Laurent Fabius a ajouté que l'objectif de cette livraison est de "rééquilibrer les forces" entres les combattants Kurdes et les jihadistes de l'Etat islamique. 
Quant à la question d'éventuelles frappes aériennes, semblables à celles de l'armée américaine, Laurent Fabius a déclaré : "Ce n'est pas prévu actuellement". 
"C'est sous notre intervention que le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni et que vendredi prochain à Bruxelles se réuniront l'ensemble des ministres européens. La France fait son devoir (...) nous ne secourons pas seulement les populations irakiennes, nous nous sauvons nous-mêmes" a-t-il enfin conclu. 
Plus tôt dans la journée, le triumvirat de l'UMP, François Fillon, Alain Juppé, et Jean-pierre Raffarin, avait appelé le chef de l'Etat à intervenir militairement sur le terrain, afin de ne pas provoquer le "déshonneur" de la France sur la scène internationale.
Lu sur TF1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !