Incendies en Gironde : Emmanuel Macron devrait se rendre sur place ce mercredi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Emmanuel Macron pourrait effectuer un déplacement ce mercredi sur les lieux des incendies qui ravagent la Gironde à Landiras, à La Teste-de-Buch
Emmanuel Macron pourrait effectuer un déplacement ce mercredi sur les lieux des incendies qui ravagent la Gironde à Landiras, à La Teste-de-Buch
©Ludovic MARIN / AFP

Lutte contre les feux de forêt

Incendies en Gironde : Emmanuel Macron devrait se rendre sur place ce mercredi

Le chef de l’Etat pourrait effectuer un déplacement ce mercredi sur les lieux des incendies qui ravagent la Gironde pour apporter son soutien aux milliers de pompiers engagés et aux populations évacuées.

Alors que les incendies continuent de ravager des milliers d’hectares de forêts en Gironde, le président Emmanuel Macron devrait se rendre sur les lieux ce mercredi 20 juillet, selon des informations de France Info et France Bleu Gironde. Le chef de l’Etat devrait, à l’occasion de ce déplacement, effectuer des annonces en matière de lutte contre les feux de forêt, selon un conseiller. 

Depuis plus d’une semaine, les pompiers luttent contre les incendies de Landiras et de La Teste-de-Buch. Le cap des 20 000 hectares est en passe d’être franchi. 2.000 pompiers sont actuellement mobilisés.

Dimanche dernier au matin, le président du Sénat, Gérard Larcher, s’était rendu au poste de commandement de La Teste. Il avait été interpellé sur les besoins en moyens aériens.

Gérard Larcher avait été questionné sur les moyens et le financement des forces d’intervention.

Avant cela, la ministre Geneviève Darrieussecq était venue le samedi 16 juillet à Sore (au sud de Landiras) et Biscarrosse en compagnie d’élus pour faire le point sur la situation et organiser les secours.

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !