Guerre en Ukraine : un premier chargement de céréales a quitté le port d'Odessa | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
M/V Razoni, le premier navire marchand a quitter l'Ukraine après cinq mois de conflit
M/V Razoni, le premier navire marchand a quitter l'Ukraine après cinq mois de conflit
©Oleksandr GIMANOV / AFP

Reprise des exportations

Guerre en Ukraine : un premier chargement de céréales a quitté le port d'Odessa

Suite à l'accord international signé entre la Russie et l'Ukraine, les exportations de céréales ont repris. Un premier navire marchand a quitté Odessa ce lundi matin.

Le navire marchand Razoni, battant pavillon de la Sierra Leone, se dirige vers le port de Tripoli au Liban. Selon le ministre ukrainien de l'Infrastructure Oleksandre Koubrakov, il porte à son bord 26 000 tonnes de maïs ukrainien. Il doit, selon l'accord signé le 22 juillet à Istanbul, rejoindre l'entrée du Bosphore selon un couloir maritime défini et suivre les formalités convenues, notamment l’inspection du navire dans un port turc par une équipe d’experts ukrainiens, russes, turcs et des Nations unies, afin de vérifier sa cargaison. L'ensemble des bateaux qui vont suivre devront se plier aux mêmes règles.

Un accord similaire prévoit de permettre à Moscou d'exporter également ses produits agricoles et engrais, malgré les sanctions occidentales. L'objectif de cette manoeuvre est d'atténuer une crise alimentaire mondiale qui s'est traduite par l'augmentation forte des prix dans certains pays. Le Liban, pays où arrivera ce bateau, est particulièrement exposé à la pénurie alimentaire depuis l’explosion du port de Beyrouth, le 4 août 2020. Cette cargaison pourrait donc arriver au bon moment. 

RFI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !