Golfe d’Oman : un tir accidentel de missiles entre deux navires de guerre iraniens fait 19 morts et 15 blessés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Défense
Golfe d’Oman : un tir accidentel de missiles entre deux navires de guerre iraniens fait 19 morts et 15 blessés
©AFP PHOTO / HO / IRANIAN ARMY OFFICE

Konarak

Golfe d’Oman : un tir accidentel de missiles entre deux navires de guerre iraniens fait 19 morts et 15 blessés

Un navire de guerre iranien a été touché par un missile lors de manœuvres navales en mer d'Oman. Ce tir aurait fait 19 morts. Cet accident intervient après des tensions entre l'Iran et les Etats-Unis dans la région.

Un incident grave s’est déroulé en mer d’Oman ce 10 mai. Un navire de guerre iranien a été "frappé par un missile" accidentellement lors d'un exercice dans le Golfe d'Oman, selon des informations du Point. Le Konarak, un navire de soutien logistique, a été touché "après avoir déplacé une cible d’exercice vers sa destination, sans créer suffisamment de distance entre lui et la cible". Le missile aurait verrouillé la mauvaise cible.

Cet accident est survenu dimanche après-midi près de la région portuaire de Bandar-e Jask, au large de la côte sud de la République islamique d'Iran, selon des révélations de la télévision d'Etat lundi sur son site.

Dans un communiqué, l’armée iranienne a fait état de 19 morts et 15 blessés dans un "accident" impliquant le Konarak lors d'un exercice, sans fournir davantage de détails. Le navire a été remorqué à terre pour "des enquêtes techniques", selon le communiqué, qui appelait à "éviter toute spéculation" jusqu'à la publication de plus d'informations.

Cet accident de ce week-end intervient dans un contexte de fortes tensions avec les Etats-Unis dans les eaux du Golfe. 

L'armée iranienne a confirmé la mort de 19 marins tandis que 15 autres ont été blessés, affirmant dans un communiqué qu'une enquête avait été ouverte sur la cause de l'accident. 
Fabriqué aux Pays-Bas, le Konarak a été acheté par l'Iran avant la Révolution islamique de 1979. Pesant 447 tonnes et d'une longueur de 47 mètres, le navire est équipé de quatre missiles de croisière installés à bord, d'après la télévision d'Etat.

Les tensions entre Téhéran et Washington, ennemis de plus de 40 ans, restent vives depuis que les Etats-Unis ont dénoncé de manière unilatérale en 2018 l'accord international sur le nucléaire iranien (conclu en 2015) avant de réimposer de lourdes sanctions économiques à la République islamique.

L'Iran avait déjà reconnu avoir abattu "par erreur" un Boeing ukrainien à destinationation de Kiev en janvier dernier, tuant les 176 personnes à bord, majoritairement des Iraniens et des Canadiens. Les forces armées iraniennes ont reconnu le drame à l'époque, affirmant qu'il était survenu alors que les défenses aériennes de l'Iran étaient en état d'alerte élevé après que la République islamique a tiré des missiles sur une base américaine en Irak pour venger le  général iranien Qassem Soleimani, tué dans une frappe de drone américaine à Bagdad, le 3 janvier.

Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !