Fin du ramadan, les musulmans fêtent ce lundi l'Aïd-el-Fitr | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Ce lundi, c'est la fin du ramadan
Ce lundi, c'est la fin du ramadan
©Reuters

Terminé

Fin du ramadan, les musulmans fêtent ce lundi l'Aïd-el-Fitr

Le CFCM a annoncé sa décision à l'issue d'une courte et symbolique "nuit du doute".

Le ramadan se terminera ce lundi. Les musulmans de France fêteront donc l'Aïd-el-Fitr, qui marque la fin du mois sacré de jeûne. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a pris cette décision lundi soir à l'issue d'une courte et symbolique "nuit du doute". "Conformément aux données que les pays musulmans nous ont transmises aujourd'hui, nous avons décidé unanimement que le jour de l'Aïd-el-Fitr serait demain lundi", a indiquéé le président du CFCM, Dalil Boubakeur.

Le CFCM a pris la même décision que l'Union des organisations islamiques de France (UOIF, proche des Frères musulmans) et les représentants de la communauté turque, qui prônent la détermination des dates par le calcul astronomique, et non par l'observation lunaire. Une unité qui tranche avec les divisions affichées lors du début du ramadan.En effet, le CFCM avait fixé le début du mois de jeûne au 29 juin, tandis que plusieurs centaines de mosquées et associations de sensibilité turque ou liées à l'UOIF avaient invité leurs fidèles à commencer à jeûner la veille. 

En cette fin de ramadan et dans un contexte international tendu, le CFCM a assué les Français "de toutes convictions" de ses "prières fraternelles" afin que "notre nation vive dans davantage de paix". Dans un communiqué, la Grande Mosquée de Paris a "imploré Allah" pour qu'il "soulage tous ceux qui souffrent par les terribles épreuves qui les frappent, notamment à Gaza".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !