Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Craintes

Etats-Unis : Washington s'inquiète de plus en plus de la santé mentale de Trump

Le tweet du président sur son "bouton nucléaire" a réveillé les craintes de nombreux psychiatres et observateurs politiques.

Et soudainement, le monde entier s'est rappelé que Donald Trump disposait de l'arme atomique. En menaçant le dictateur nord-coréen, le président américain a réveillé des craintes à Washington. "Nous pensons que cette ruée vers le tweet est une indication qu'il perd son sang-froid sous l'effet du stress. Trump va devenir de pire en pire et deviendra incontrôlable avec la pression de la présidence" juge ainsi la psychiatre Bandy X. Lee au site Politico.

Le mois dernier, cette professeur de Yale a rencontré une douzaine de membres du Congrès sur ce sujet, preuve que la santé mentale du président inquiète aussi à Washington. "Leur niveau de préoccupation concernant la dangerosité du président était étonnamment élevé" juge-t-elle.

Et le tweet concernant le nucléaire n'a fait que renforcer les peurs "Ce tweet est à lui seul un motif de destitution par le 25ème amendement. Cet homme ne devrait pas avoir d'armes nucléaires" a commenté Richard Painter, membre de l'administration Bush Jr. Le 25ème amendement concerne "l'incapacité" du président. Dans les faits, il faudrait un véritable choc mental pour l'invoquer.

Pourtant les questions se multiplient et les sorties de Donald Trump sont désormais scrutées à la loupe. Le mois dernier, un élu démocrate de la Chambre des représentants a même réclamé la mise en place d'une commission pour évaluer les aptitudes du président américain. D'abord vu comme une initiative marginale, elle est désormais soutenue par 56 élus…

Lu sur Politico
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.