Etat islamique : selon l'ONU, le "génocide" contre les Yazidis se poursuit en Irak et en Syrie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Etat islamique : selon l'ONU, le "génocide" contre les Yazidis se poursuit en Irak et en Syrie
©Reuters

Barbarie

Etat islamique : selon l'ONU, le "génocide" contre les Yazidis se poursuit en Irak et en Syrie

La commission d'enquête de l'ONU rappelle qu'en Syrie "des milliers de femmes et filles sont toujours prisonnières et victimes d'abus" et sont souvent soumises à l'esclavage.

La commission d'enquête de l'ONU sur les droits de l'Homme en Syrie a déclaré jeudi 16 juin que l'organisation terroriste Etat islamique continue à perpétrer un "génocide" contre la minorité kurdophone Yazidi présente en Irak et en Syrie. Selon l'ONU, les djihadistes veulent "détruire de multiples façons" cette minorité. Le "génocide (...) est en cours", assure le président de cette commission, le Brésilien Paulo Pinheiro, dans un communiqué appelant le Conseil de sécurité des Nations unies à saisir la Cour pénale internationale et à prendre des mesures pour protéger cette population.

L'Etat islamique "soumet chaque femme, enfant et homme yazidis qu'il capture aux atrocités les plus horribles", a-t-il rappelé. Mandatée par le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, la commission indique qu'en Syrie "des milliers de femmes et filles sont toujours prisonnières et victimes d'abus" et sont souvent soumises à l'esclavage. Près de 3200 Yazidis sont détenus par les djihadistes, la majorité en Syrie, selon les enquêteurs. Les femmes sont entretenues comme esclaves sexuelles, alors que les garçons sont endoctrinés afin de combattre. 

"Les survivants qui se sont échappés de leur captivité en Syrie décrivent comment ils ont enduré des viols brutaux, souvent de façon quotidienne, et ont été punis s'ils essayaient de s'échapper", a expliqué un autre enquêteur de l'ONU, Vivit Muntarbhorn.

>>>> À lire aussi : Irak : 19 jeunes femmes brûlées vives par l'Etat islamique pour avoir refusé des relations sexuelles avec leurs geôliers

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !