Etat islamique : les djihadistes filment leurs massacres en Syrie et en Irak | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Etat islamique : les djihadistes filment leurs massacres en Syrie et en Irak
©REUTERS/Stringer

Atrocités

Etat islamique : les djihadistes filment leurs massacres en Syrie et en Irak

Les combattants de l'EI ont abattu 250 soldats de l'armée de Bachar al-Assad jeudi 28 août en Syrie. Par ailleurs, en Irak, ils ont décapité un combattant kurde afin de faire pression sur son gouvernement. Le tout a été filmé puis diffusé sur Internet.

La vidéo montre des vingtaines de corps d'homme, en slip, empilés les uns sur les autres dans le désert. Selon L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), il s'agit de soldats de l'armée syrienne. Ces derniers avaient été capturés par des djihadistes de l'Etat islamique alors qu'ils essayaient de s'enfuir pour rejoindre la province de Hama après la prise de la base de l'aéroport militaire de Taqba, dans la province de Raqqa. Sur leur dos, aucune trace de sang ni de balles n'est visible, ce qui laisse supposer qu'ils ont été exécutés puis placés ainsi.

Les djihadistes, qui ont eux-mêmes posté la vidéo sur Internet jeudi 28 août, font état de 250 morts. Peu avant de filmer les corps, ils avaient filmé les mêmes hommes en train de marcher et courir dans le désert sous la menace de leurs armes alors qu'ils criaient "Etat islamique!" et "Ils ne reviendront pas!".

La base de l'aéroport militaire de Tabqa est tombée samedi 23 août aux mains des djihadistes après des semaines de combats. Selon l'Observatoire, 346 soldats et plus de 170 membres des forces de sécurité ont été tués dans la bataille finale qui a duré cinq jours.

Dans le même temps, l'Etat islamique a posté une autre vidéo, toute aussi effrayante, montrant la décapitation en direct d'un combattant kurde dans la province de Ninive, dans le nord de l'Irak. Il s'agit d'une mise en garde envers la province autonome du Kurdistan qui coopère depuis quelques semanes avec les Etats-Unis pour combattre l'EI.

Sur la vidéo, on voit un groupe de combattants kurdes vêtus en orange retenus par le groupe islamique. Trois d'entre eux demandent au président du Kurdistan irakien Massoud Barzani "et au gouvernement kurde de mettre fin à leur coopération" avec les Etats-Unis. "Ne laissez pas l'Amérique intervenir dans notre région. Nos âmes sont entre vos mains (...) Toute erreur ou imprudence de votre part conduira à la (perte) de notre vie", supplie l'un des captifs. On voit ensuite un autre otage en tenue orange entouré par trois hommes en noir devant une mosquée à Mossoul, chef-lieu de la province de Ninive. Sur une deuxième moitié de l'écran défilent des images illustrant des rencontres entre dirigeants kurdes et amériains. Puis, soudain, l'un des djihadiste décapite l'otage.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !