Etat islamique : en un an, les djihadistes ont perdu 14% de leur territoire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
En un an, l'Etat islamique a perdu des territoires.
En un an, l'Etat islamique a perdu des territoires.
©Reuters

En recul

Etat islamique : en un an, les djihadistes ont perdu 14% de leur territoire

La zone contrôlée par le groupe terroriste s'est réduite de 12 800 km² depuis le 1er janvier 2015.

L'Etat islamique perd du terrain en Syrie et en Irak. Selon l'institut spécialisé IHS Jane's, basé à Londres, la zone contrôlée par les djihadistes s'est réduite de 12 800 km² entre le 1er janvier et le 14 décembre 2015. Le groupe terroriste contrôle aujourd'hui 78 000 km², soit 14% de moins qu'en 2014. A l'inverse, les Kurdes syriens ont presque triplé leur zone qui s'étendait mi-décembre à 15 800 km², selon cette étude. L'une des pertes notables de l'EI est la zone frontalière nord entre la Turquie et la Syrie.

S'il a perdu des zones, le groupe a aussi conquis des territoires, notamment Palmyre en Syrie et Ramadi en Irak. Ces deux conquêtes ont eu lieu lors d'offensives en mai 2015, mais sont intervenues au détriment du nord de la Syrie qui a été conquis par les Kurdes, souligne Columb Strack, l'un des analystes de l'IHS. Cela montre "que les territoires kurdes sont de moindre importance par rapport au fait d'expulser les forces gouvernementales syriennes et irakiennes", analyse-t-il.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !