Eric Zemmour présente ses voeux aux médias et les égratigne avant de parler d'éducation | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Education
Eric Zemmour
Eric Zemmour
©JOEL SAGET / AFP

Presse

Eric Zemmour présente ses voeux aux médias et les égratigne avant de parler d'éducation

Le candidat dénonce "l’idéologie LGBT, antiraciste et décoloniale qui endoctrine nos enfants"

En préambule de son intervention devant les médias lundi soir dans son QG de campagne, lEric Zemmour s'est fait grinçant constate Le Point.

«  Dans un an, jour pour jour, je vous inviterai à l’Élysée. Vous vous adresserez à moi avec respect, admiration, sollicitude et hypocrisie, comme vous le faites toujours avec les présidents de la République. » C’est peu dire que ces vœux adressés à la presse par un Éric Zemmour irrité de patiner dans les sondages furent acides ajoute Le Point.

"L'idéologie", voilà l’ennemi. L’idéologie «  féministe, écologiste, la culture woke » qui imprègne les rédactions de France. Mais aussi « l’idéologie LGBT, antiraciste et décoloniale qui endoctrine nos enfants » dès l’école primaire estime Zemmour.

S’appuyant sur les données bien établies d’un effondrement général du niveau scolaire depuis les années 1980 (scores s’effondrant en primaire en français et mathématiques, résultats médiocres en sciences, classement désastreux au Pisa), Eric Zemmour entend rétablir « autorité » et « excellence » en recréant un grand ministère de l’Instruction publique (la dénomination avait disparu en 1932), qui recentrera l’école sur ses fondamentaux.

La « propagande politiquement correcte des manuels » sera combattue, le port de la blouse rétabli en primaire (« une mesure d’égalité sociale »), les allocations suspendues pour les parents « d’élèves perturbateurs ou absentéistes ». En primaire, l’apprentissage des langues étrangères sera supprimé, pour augmenter les heures de français et de mathématiques, et le certificat d’études « rétabli à la fin du primaire » 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !