Eric Woerth : sitôt élu, déjà démissionnaire du conseil régional | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Eric Woerth : sitôt élu, déjà démissionnaire du conseil régional
©Reuters

Court mais intense

Eric Woerth : sitôt élu, déjà démissionnaire du conseil régional

L'ancien ministre était tête de liste de Xavier Bertrand dans l'Oise mais a préféré quitter le conseil régional pour rester député et maire.

Un petit tour et puis s'en va. Eric Woerth a démissionné du conseil régional de Picardie-Nord-Pas-de-Calais, quelques jours après son élection comme tête de liste dans l'Oise. Au Parisien, il explique ne pas vouloir cumuler un troisième mandat, lui qui est déjà maire de Chantilly et député de son département. "Désormais secrétaire général des Républicains, j’ai aussi pour mission de construire le projet du parti. Une lourde tâche m’attend" souligne-t-il pour justifier son retrait. "C’est une démission, pas un éloignement" promet-il. "Je suis venu pour tirer cette liste et lui donner un maximum de cohérence. Si on avait perdu, ou si la majorité avait été très tendue, les choses auraient pu se passer autrement. Mais la victoire est large. Je me posais des questions, et je n’avais pas envie d’abandonner Chantilly."

Mais n'y allez pas voir une quelconque trahison envers ses électeurs. "J’ai construit cette liste" se défend-il. "J’ai essayé de mobiliser et d’éviter les chamailleries. Ce n’était pas n’importe qui en face. C’était Marine Le Pen et je ne souhaitais pas qu’elle soit présidente. J’ai permis, avec les autres, l’élection de Xavier Bertrand, que j’ai aidé à élaborer un projet. La mission est bien remplie, je pense."

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !