Le classement des entreprises préférées des étudiants européens | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Le classement des entreprises préférées 
des étudiants européens
©

Au boulot

Le classement des entreprises préférées des étudiants européens

Sans surprise, Google et Apple arrivent en tête du classement.

Quelles sont les entreprises préférées des jeunes diplômés européens?

Les employeurs qui ont le plus la cote sont Google, Apple et Coca-Cola. Alors que Google garde sa première place, la marque de Steve Jobs en gagne quatre par rapport à l'an dernier, selon une étude annuelle menée par l'institut Trendence. Plus de 340 000 étudiants venant de 24 pays européens y ont participé.

Les jeunes diplômés ont répondu à la question:  "Chez quels employeurs allez-vous vraisemblablement postuler après votre diplôme ? ",

Côté business, les dix entreprises les plus attractives sont, dans l'ordre: Google, Apple, Coca, Ernst & Young, L'Oréal, PwC, KPMG, Volkswagen Group, Deloitte et Microsoft.

Côté ingénierie/ technologies de l'information, on retrouve: Google, Apple, Microsoft, Volkswagen Group, BMW, IBM, Siemens, EADS, Intel, GlaxoSmithKline. 

Pourquoi Google et Apple séduisent autant? "Bien entendu, les marques profitent de leur produits" explique Maxence Faas, expert à Trendence. "Contrairement à d'autres grandes entreprises attractives, celle-ci ne souffrent pas des barrières émotionnelles qui leur sont associées. Par exemple, à peine un répondeur sur tout l'échantillon associe le facteur "ennuyeux" à Google", souligne-t-il. 

Un autre critère semble important aux yeux des étudiants européens cette année : la stabilité. Du coup, les jeunes diplômés se tournent beaucoup vers le secteur public. "La Commission européenne gagne beaucoup en popularité, notamment dans les pays en crise", ajoute Mariana Rajic, senior marketing à l'institut Trendence.

On remarque aussi que les entreprises allemandes reviennent souvent dans les réponses (Volkswagen, BMW, Siemens, Porsche, Bayer...). En effet, l'industrie Outre-Rhin vient cherche le génie européen. 

L'audit perd en popularité (même si l'on retrouve Ernst & Young dans le Top 10) , alors que les banques d'investissement gagnent.

On apprend également que les jeunes diplômés français sont plus optimistes que leurs camarades européens pour leur carrière. Ils font davantage confiance à leur parcours d'études et se sentent mieux préparés à l'entrée sur le marché du travail, une fois leur diplôme en poche.

Quand aux Européens du Sud, beaucoup veulent émigrer pour trouver leur premier emploi: c'est le cas des Grecs, des Espagnols, des Italiens et des Portugais. 

Lu sur Blog Emploi

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !