Emmanuel Macron et Edouard Philippe dégringolent encore dans les sondages | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Emmanuel Macron et Edouard Philippe dégringolent encore dans les sondages
©PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP

Rentrée douloureuse

Emmanuel Macron et Edouard Philippe dégringolent encore dans les sondages

Le chef de l'Etat et son Premier ministre connaissent une baisse de popularité pour le second mois consécutif.

Il n'y a pas que les écoliers qui ont grise mine avec la rentrée. Selon un sondage YouGov France pour Le HuffPost et CNEWS publié lundi, Emmanuel Macron voit sa popularité s'éroder de plus en plus. Le président de la République ne récolte que 30% d'opinions favorables fin août, contre 43% fin juin et 36% fin juillet. Cette chute est surtout notable à gauche, chez les sympathisants PS et écologistes (39%, -8 points sur un mois). Du côté des sympathisants d'extrême gauche, ils ne sont que 12% à avoir une opinion favorables (-7 points).

Au centre, le chef de l'Etat reste très populaire mais la tendance est mauvaise (75% d'opinions favorables, -6 points). En revanche, les sympathisants Républicains sont un peu plus séduits  (45%, +6 points). Un effet de la réforme du droit du travail ? Par ailleurs, le Premier ministre Edouard Philippe connaît également une baisse de popularité avec 32% d'opinions favorables, contre 39% fin juin et 37% fin juillet.

En revanche, si le couple exécutif voit sa popularité s'effriter, les réformes entreprises font consensus. 7 Français sur 10 se disent favorables au dédoublement des classes de CP dans le réseau d'éducation prioritaire, plus de 6 sur 10 approuvent aussi le retour, par endroit, de la semaine de 4 jours. Pour le collège, 8 personnes sur 10 se disent favorables à la réouverture des classes bilangues et près de 8 sur 10 également à la mise en place d'études dirigées après la classe dans tous les collèges.

La mise en place de stages de remise à niveau en mathématique et français avant l'entrée en 6ème est même un plébiscite puisque 84% des Français sont pour. Cependant, seulement 33% des Français déclarent avoir confiance dans le ministre de l'Education nationale pour réformer efficacement le système éducatif.

Lu sur CNews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !