Emmanuel Macron au Touquet : quand CNews utilise des images de 2018 pour illustrer un reportage de 2019 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Emmanuel Macron au Touquet : quand CNews utilise des images de 2018 pour illustrer un reportage de 2019
©ludovic MARIN / POOL / AFP

Grosse boulette

Emmanuel Macron au Touquet : quand CNews utilise des images de 2018 pour illustrer un reportage de 2019

Dans un sujet consacré à la venue du chef de l'Etat au Touquet pour ce week-end de Pâques, CNews a diffusé des images de l'année dernière sur lesquelles apparaît Alexandre Benalla.

"CNews pris en énorme flagrance de trucage", a écrit sur Twitter l'avocat Juan Branco, lundi 22 avril. Vidéo à l'appui, il a accusé la chaîne d'information d'avoir utilisé des images d'archives d'un bain de foule d'Emmanuel Macron au Touquet de l'année dernière pour faire croire qu'il s'agissait d'images récentes. La vidéo semble dater puisque le président français est accompagné par…Alexandre Benalla. Les images, qui ont agacé les internautes, ont été retweetées plus de 8.000 fois, likées plus de 9.500 fois et massivement relayée. La vidéo a en revanche été rapidement supprimée sur YouTube.

Contactée par franceinfo, Tiphaine Loussouarn, responsable de la communication de CNews, a affirmé qu'il s'agit d'"une accumulation d'erreurs humaines". "Le sujet a été fait par une journaliste du 'desk' à Paris et qui n'était donc pas sur le terrain. En cherchant des images dans le serveur pour monter sa séquence, il y a eu une confusion de sa part. Elle a pris des images d'archives au lieu d'images d'actualité. Et elle n'a pas vu que la date à laquelle les images avaient été mises dans le serveur n'était pas la bonne", a expliqué de son côté Damien Fleurot, chef du service politique de la chaîne.

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !