Egalité filles-garçons : Najat Vallaud-Belkacem confirme la fin des ABCD de l'égalité | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Najat Vallaud-Blekacem a confirmé la fin de l'expérimentation des ABCD de l'égalité
Najat Vallaud-Blekacem a confirmé la fin de l'expérimentation des ABCD de l'égalité
©Reuters

Changement de dispositif

Egalité filles-garçons : Najat Vallaud-Belkacem confirme la fin des ABCD de l'égalité

Dans une interview accordée à France 3 ce dimanche, la ministre des Droits des femmes a annoncé que cette expérimentation sera remplacée par un programme "très ambitieux".

Clap de fin pour les ABCD de l'égalité. Cet outil de lutte contre les inégalités entre filles et garçons à l'école mis en place de manière expérimentale lors de l'année scolaire 2013-2014 ne sera pas renouvelé. C'était dans l'air depuis quelques jours déjà, cela a été confirmé ce dimanche par Najat Vallaud-Belkacem. En effet, sur France 3 , la ministre des Droits des femmes a indiqué que les ABCD de l'égalité n'apparaîtront plus sous leur nom actuel mais seront remplacés par un programme "très ambitieux" généralisé à tous les élèves.

Les ABCD de l'égalité "ont fait leur preuve", a tout d'abord assuré la ministre avant d'indiquer que le gouvernement allait "passer à une étape où toutes les écoles, tous les enseignants, tous les élèves sont concernés" avec un dispositif "très ambitieux". 

Pour rappel, ce dispositif élaboré par les ministères de l'Education nationale et des Droits des femmes, est expérimenté de la grande section de maternelle au CM2 depuis la Toussaint dans 600 classes de 275 écoles dans dix académies (Bordeaux, Clermont-Ferrand, Créteil, Corse, Guadeloupe, Lyon, Montpellier, Nancy-Metz, Rouen, Toulouse). Il s'agit de "faire prendre conscience aux enfants des limites qu'ils se fixent eux-mêmes, des phénomènes d'autocensure trop courants, leur donner confiance en eux, leur apprendre à grandir dans le respect des autres".. L'intention au départ était ensuite de généraliser le dispositif à la rentrée 2014, mais il a été fortement attaqué, notamment par des mouvements proches de l'extrême droite et des opposants au mariage homosexuel. 

Dès lors, le ministre de l'Education Benoît Hamon annoncera lundi le "plan d’action pour l’égalité filles-garçons à l’école dès la rentrée 2014, au service d’une ambition réaffirmée" comme il l'a indiqué sur son compte Twitter. Cependant, son entourage a réfuté samedi "tout abandon de l’éducation à l’égalité fille-garçon". Elle "est prévue et elle va se faire". 

 

 

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !