Plus de "mademoiselle" sur les formulaires administratifs | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Plus de "mademoiselle" sur les formulaires administratifs
©

Appelez-moi Madame

Plus de "mademoiselle" sur les formulaires administratifs

Une circulaire appelle à éviter les précisions sur le statut marital des femmes.

Plus de "mademoiselle", ou même de "nom de jeune fille" ou "nom d'épouse". Ces termes devraient disparaître des formulaires administratifs. Ce mardi, les services du Premier ministre ont publié une circulaire destinée aux ministres et préfets visant à "éliminer autant que possible de leurs formulaires et correspondances les termes 'mademoiselle, nom de jeune fille, nom patronymique, nom d'épouse et nom d'époux".

Le document rappelle que "par le passé, plusieurs circulaires ont appelé les administrations à éviter l'emploi de toute précision ou appellation de cette nature" mais que "ces préconisations méritent aujourd'hui d'être réaffirmées et prolongées pour tenir compte des évolutions de la législation".

Ainsi, ces termes seront remplacés par "madame", "pris comme l'équivalent de 'monsieur' pour les hommes, qui ne préjuge pas du statut marital de ces derniers".

Dans un communiqué, les associations Osez le féminisme ! et les Chiennes de Garde ont salué cette circulaire tout en réclamant des résultats concrets. Elles ont aussi appelé "les entreprises et les organismes privés à suivre le mouvement en supprimant également ces termes de tous leurs formulaires".

En septembre dernier, ces associations féministes avaient fait campagne pour la suppression du "mademoiselle" estimant que le terme était discriminant pour les femmes qui étaient ainsi forcées d'afficher leur situation maritale.

La ministre des solidarités Roselyne Bachelot, en charge du droit des femmes, leur avait emboité le pas en novembre dernier. Elle avait déclaré avoir demandé au Premier ministre François Fillon la disparition de l'appellation "mademoiselle".

Ce mardi, elle s'est félicitée de la circulaire qui met un terme à une "forme de discrimination entre les femmes et les hommes".

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !