Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
AP-HP Paris hôpital coronavirus covid-19 santé
AP-HP Paris hôpital coronavirus covid-19 santé
©MARTIN BUREAU / AFP

Désengorger les SERVICES

Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end

La direction de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a annoncé jeudi être "contrainte d'effectuer de premières déprogrammations" d'opérations chirurgicales "à compter de ce week-end". Cette décision intervient suite à l'afflux de malades touchés par la Covid-19 dans les services de réanimation.

La direction de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris va être contrainte de procéder à des déprogrammations d'opérations chirurgicales "à compter de ce week-end". Le nombre de patients atteints par le coronavirus hospitalisés à l'AP-HP est passé de 150 début septembre à 330 ce mercredi. Selon les estimations, il pourrait atteindre le chiffre de 600 à la fin du mois. 

La part de malades admis en réanimation connaît une évolution similaire : 50 il y a trois semaines, 132 hier et potentiellement plus de 200 la semaine prochaine. 

Le directeur adjoint de l'AP-HP, François Crémieux, a précisé que "les déprogrammations qu'on souhaitait à tout prix éviter sont désormais nécessaires". 

L'AP-HP "sera contrainte d'(en) effectuer de premières à compter de ce weekend, pour pouvoir accueillir les patients Covid en réanimation".

Cela représentera "environ 20%" des opérations prévues, en priorité celles concernant "les patients dont la prise en charge peut être reportée sans risque de perte de chance".

Plus de 25% des lits de soins critiques sont occupés par des cas de coronavirus. 

Le directeur général de l'AP-HP, Martin Hirsch, a pourtant tenu à préciser que ces "ajustements des activités programmées" n'étaient pas du même ordre que "l'annulation massive" décidée au niveau national juste avant le confinement en mars dernier.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !