Covid-19 : le déconfinement sera (très) progressif | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Covid-19 : le déconfinement sera (très) progressif
©Thomas COEX / AFP

A l'année prochaine !

Covid-19 : le déconfinement sera (très) progressif

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, donne dans le JDD les grandes étapes prévues pour le déconfinement.

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, donne dans le JDD ce dimanche les prochaines étapes du déconfinement progressif : début décembre, avant les congés de fin d'année, et en janvier 2021. Il s'exprime alors qu'Emmanuel Macron doit s'exprimer à 20 heures le 24 novembre sur un assouplissement des mesures de confinement et notamment sur la réouverture des petits commerces.

Dans cet entretien, Gabriel Attal balaye l'idée d'un déconfinement total cette année. "Soyons clairs : le confinement va se poursuivre et donc la limitation des déplacements aussi", déclare-t-il. Comme si le gouvernement avait pris acte du déconfinement d'avril, jugé trop rapide. "A l'époque, tout le monde avait hâte de revenir à la normale au plus vite", explique le porte-parole.

Le prochain déconfinement se fera donc en trois temps : autour du premier décembre, avant les fêtes de fin d'année et à partir de janvier 2021.

La réouverture de certains commerces est envisagée pour la fin novembre ou début décembre. "Nous nous étions engagés à leur permettre de rouvrir autour du 1er décembre si l'amélioration de la situation sanitaire se ­confirmait, ce qui semble être le cas", confirme Gabriel Attal. Jean Castex avait confirmé ce samedi 21 novembre qu'une réouverture "autour du 1er décembre" des commerces est envisagée. Cela ne sera pas le cas pour les restaurants et les bars, avait-il précisé.

Un léger assouplissement du rayon de 1 kilomètre pour les sorties est aussi sur la table. "On n'est pas tous égaux face au rayon de 1 kilomètre. Par exemple, il y a un enjeu : permettre à ceux qui ne vivent pas près d'un parc d'aller y respirer. Mais soyons clairs : le ­confinement va se poursuivre et donc la limitation des déplacements aussi", explique Gabriel Attal.

Le porte-parole du gouvernement ne donne pas plus de détails sur les deux autres étapes du déconfinement. Sur Europe 1 vendredi, le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, n'a pas confirmé que les Français pourront se déplacer pour les fêtes. "Si la situation sanitaire le permet, les trains seront prêts à rouler à partir de la mi-décembre", a-t-il posé comme condition.

"Rien n'est pire que l'incertitude et l'impression d'une morosité sans fin", déclare Emmanuel Macron, également au JDD ce dimanche. "Il faut de la cohérence, de la clarté, un cap. Savoir ensemble où nous allons et comment y aller", souligne-t-il.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !