Covid-19 : le Conseil scientifique recommande les autotests en milieu scolaire dès la rentrée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Un enfant donne un échantillon pour un test salivaire lors d'une visite du ministre de l'Education dans l'est de la France, lors du déploiement d'une campagne de test salivaire en mars 2021.
Un enfant donne un échantillon pour un test salivaire lors d'une visite du ministre de l'Education dans l'est de la France, lors du déploiement d'une campagne de test salivaire en mars 2021.
©SEBASTIEN BOZON / AFP

Outil supplémentaire contre la pandémie

Covid-19 : le Conseil scientifique recommande les autotests en milieu scolaire dès la rentrée

Le Conseil scientifique estime que les autotests sont adaptés au milieu scolaire et doivent être déployés en priorité dès la rentrée.

Les autotests pour dépister le Covid-19 doivent être déployés en priorité en milieu scolaire, dès la prochaine rentrée des établissements, a recommandé ce jeudi le Conseil scientifique.

« Pour les enfants des collèges et lycées l’ATAG (autotest antigénique) est adapté » et devra faire l’objet d’un apprentissage en établissement, puis se faire « à domicile sous le contrôle des parents », selon le Conseil scientifique daté du 19 avril et rendu public ce jeudi.

Pour faciliter le processus de dépistage en milieu scolaire, le Conseil scientifique recommande « le développement d’une plateforme numérique sécurisée enregistrant les résultats des tests, ou tout autre mode de communication précisant la réalisation du test et son résultat, » comme notamment le carnet de correspondance.

Pour la question de la fréquence de ces tests, le Conseil scientifique précise qu’il « apparait qu’un rythme de 1 à 2 tests par semaine avec une participation d’au moins 75% des élèves permette d’avoir un impact très significatif sur le risque de diffusion scolaire du virus ».

Le Conseil scientifique ne s’est pas prononcé sur l’emploi des autotests en maternelle et en primaire.

La Haute autorité de santé les recommande pour l’heure à partir de 15 ans.

« Les autotests peuvent devenir un atout pour la gestion l’épidémie, » estime le Conseil scientifique, qui y voit « une réelle opportunité de dépistage et de réduction du risque, renforçant la politique de diagnostic et de suivi épidémiologique des cas confirmés ».

20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !