Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Covid-19 : l'Agence européenne du médicament examine des cas de caillots sanguins avec le vaccin Johnson & Johnson
©JUSTIN TALLIS / AFP

EMA

Covid-19 : l'Agence européenne du médicament examine des cas de caillots sanguins avec le vaccin Johnson & Johnson

L'Union européenne a autorisé le vaccin Johnson & Johnson mais n'a pas encore commencé à l'utiliser. Il doit être livré en Europe à partir du 19 avril.

Après le vaccin AstraZeneca, des questions se posent sur le vaccin Johnson & Johnson contre la Covid-19. L'Agence européenne des médicaments (EMA) a lancé une étude sur des liens possibles entre ce vaccin et des caillots sanguins après que quatre cas ont été rapportés, dont un mortel.

L'EMA a indiqué que sa commission pour la sûreté avait « lancé une étude » destinée « à évaluer des informations sur des incidents thrombo-emboliques » concernant des personnes ayant reçu le vaccin Johnson & Johnson. Trois de ces cas ont été signalés aux Etats-Unis après autorisation du vaccin, et un l'avait été dans un pays non précisé lors d'une phase de tests, selon des informations de France Info.

Mercredi, le régulateur européen avait estimé que les caillots sanguins devaient être répertoriés comme un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca contre la Covid-19 et en précisant que la balance bénéfice/risque restait « positive ».

Le vaccin Johnson & Johnson doit être livré en Europe à partir du 19 avril. Il n'est administré qu'aux Etats-Unis et en Afrique du Sud actuellement. Il a également été approuvé au Canada.

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !