Covid-19 : l'Agence européenne du médicament approuve l'utilisation d'une troisième dose du vaccin Pfizer pour les plus de 18 ans | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Une dose du vaccin contre la Covid-19 et le logo du laboratoire Pfizer. L'Agence européenne du médicament approuve l'utilisation d'une dose de rappel du vaccin pour les plus de 18 ans.
Une dose du vaccin contre la Covid-19 et le logo du laboratoire Pfizer. L'Agence européenne du médicament approuve l'utilisation d'une dose de rappel du vaccin pour les plus de 18 ans.
©JOEL SAGET / AFP

Rappel

Covid-19 : l'Agence européenne du médicament approuve l'utilisation d'une troisième dose du vaccin Pfizer pour les plus de 18 ans

L'Agence européenne du médicament (EMA) approuve l'utilisation d'une dose de rappel du vaccin Pfizer-BioNTech pour les plus de 18 ans, selon un communiqué publié ce lundi 4 octobre. L'Agence européenne évalue les données concernant le vaccin de Moderna avant de recommander ou non l'injection d'une dose de rappel.

Alors qu’elle était réservée aux personnes fragiles en France, la dose de rappel du vaccin contre la Covid-19 pourrait prochainement concerner l'ensemble des Européens majeurs. Dans un communiqué diffusé ce lundi 4 octobre, un groupe d'experts de l'Agence européenne du médicament (EMA) approuve l'utilisation d'une dose de rappel du vaccin Pfizer-BioNTech pour les plus de 18 ans.

Les données étudiées par les experts ont montré « une augmentation des niveaux d'anticorps lorsqu'une dose de rappel [du vaccin de Pfizer] est administrée environ 6 mois après la deuxième dose chez des personnes âgées de 18 à 55 ans », selon les précisions du régulateur européen.

L'Agence européenne du médicament étudie des données similaires pour l’injection potentielle d’une dose supplémentaire du vaccin de Moderna.

Le régulateur européen a donc approuvé lundi l'administration d'une troisième dose du vaccin Pfizer/BioNTech pour les plus de 18 ans, craignant que la protection contre le Covid-19 ne baisse après les premières injections :

« Des doses de rappel de Comirnaty peuvent être envisagées pour les personnes âgées de 18 ans et plus, au moins six mois après la deuxième dose », selon les déclarations de l'Agence européenne des médicaments (EMA) dans un communiqué, faisant référence au nom commercial du vaccin Pfizer.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !