Coronavirus : la France annonce le retrait de ses troupes présentes en Irak | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Défense
Coronavirus : la France annonce le retrait de ses troupes présentes en Irak
©Daphné BENOIT / AFP

Rapatriement

Coronavirus : la France annonce le retrait de ses troupes présentes en Irak

La coalition internationale antijihadiste a décidé de suspendre ses activités de formation des forces irakiennes. L'état-major français a donc "décidé de rapatrier jusqu'à nouvel ordre" ses troupes qui étaient encore présentes sur place, soit environ 200 militaires.

La France va retirer ses troupes d'Irak. Les militaires français impliqués continuaient de participer à des missions de formation. Cette décision intervient en raison de l'épidémie de Coronavirus. L’Irak est aussi concerné par cette crise sanitaire. L'Irak a imposé dimanche à l'échelle nationale des mesures très strictes contre le Covid-19, face à un bilan de 20 morts et 233 cas confirmés.

Cette information a été communiquée ce mercredi 25 mars par l'état-major français :  

"En coordination avec le gouvernement irakien, la coalition (internationale antijihadiste emmenée par Washington) a décidé d'ajuster son dispositif en Irak et de suspendre provisoirement ses activités de formation des forces de sécurité irakiennes, compte tenu notamment de la crise sanitaire. La France a décidé de rapatrier jusqu'à nouvel ordre le personnel de l'opération Chammal déployé en Irak".

Cette force représente 200 individus qui étaient encore présents en Irak. Ce rapatriement va débuter jeudi et concernera les soldats engagés dans la mission de formation auprès de l’armée irakienne. La coalition internationale antijihadiste a en effet décidé de suspendre ses activités de formation des forces irakiennes. L'état-major français "a décidé de rapatrier jusqu'à nouvel ordre" ses forces sur place, soit environ 200 personnes.

Emmanuel Macron a en revanche annoncé ce mercredi soir, sur un tout autre dossier, que l’armée allait s’impliquer davantage sur le sol français  dans le cadre d’opérations et d’aides stratégiques face à la crise du Coronavirus. 

Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !