Corée du Nord : L'explication surprenante et inquiétante sur l'arrêt du programme nucléaire de Kim Jong-un | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Corée du Nord : L'explication surprenante et inquiétante sur l'arrêt du programme nucléaire de Kim Jong-un
©JUNG Yeon-Je / AFP

Montagne radioactive

Corée du Nord : L'explication surprenante et inquiétante sur l'arrêt du programme nucléaire de Kim Jong-un

Les raisons du gel des tests nucléaires du régime nord-coréen pourraient être liées à un incident majeur concernant une localité géographique.

Une montagne qui servait de site pour des tests nucléaires en Corée du Nord s'est récemment effondrée, dans le Nord-Ouest du pays. La Chine et d'autres nations limitrophes sont donc potentiellement exposées à un risque majeur d'expositions aux retombées radioactives. Cette menace et ce danger ont été confirmés par deux groupes de scientifiques chinois qui se sont penchés sur la question. 

Cet effondrement spectaculaire après cinq essais nucléaires pourrait être la raison pour laquelle le leader nord-coréen Kim Jong-un a récemment déclaré qu'il interrompait la poursuite des essais nucléaires et  les lancements de missiles balistiques intercontinentaux.
Cinq des derniers essais nucléaires ont été menés par le régime de Pyongyang sur la zone de la montagne Mantap sur le site de tests de Punggye-ri, situé au Nord-Ouest de la Corée du Nord. 
Un groupe de chercheurs a découvert que l'explosion la plus récente a provoqué un trou dans la montagne, cette dernière s'est ensuite effondrée sur elle-même. Un second collège d'experts a indiqué que l'effondrement avait généré une "cheminée". Plusieurs sismologues chinois ont publié une étude en partenariat avec l'université de science et technologie de Chine sur les dangers de cet incident et les risques radioactifs. 
Kim Jong-un a annoncé un moratoire sur les essais nucléaires et sur les tirs de missiles intercontinentaux, le samedi 20 avril. Il avait également annoncé la fermeture du site de Punggye-ri. Six tests ont été menés sur cette zone entre 2006 et 2017. 
Un sommet décisif et historique va réunir le leader nord-coréen Kim Jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in ce vendredi 27 avril. Donald Trump doit également rencontrer Kim Jong-un dans les mois à venir. La question du nucléaire, l'avenir du programme nord-coréen et des solutions pacifiques devraient être au menu des discussions.      
Lu sur le South China Morning Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !