Corée du Nord : Kim Jong-Un réapparaît après 40 jours d'absence | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Corée du Nord : Kim Jong-Un réapparaît après 40 jours d'absence
©

Mystère

Corée du Nord : Kim Jong-Un réapparaît après 40 jours d'absence

Le dictateur est en couverture du Rodong sinmun, le journal du Parti des travailleurs de Corée, parti unique au pouvoir. Les images le montrent en train de s'appuyer sur une canne, semblant confirmer les rumeurs de blessures aux jambes.

Il est de retour. Après avoir disparu des radars pendant 40 jours, alimentant ainsi les plus folles rumeurs quant à l’avenir du pays, Kim Jong-Un fait de nouveaux la une des médias nord-coréens ce mardi 14 octobre. Le dictateur est ainsi en couverture du Rodong sinmun, le journal du Parti des travailleurs de Corée, parti unique au pouvoir. Par ailleurs, ses dernières déclarations officielles sont rapportées par l’agence de presse officielle nord-coréenne KCNA. Les deux médias ne datent pas leur reportage et se gardent bien d’évoquer la longue absence de Kim Jong-Un.

Ils se contentent d’expliquer ce dernier a récemment effectué une visite de "supervision du site" d’un nouveau complexe résidentiel construit dans la capitale pour les scientifiques. "Inspectant l’extérieur des bâtiments résidentiels et publics, décorés avec des tuiles de diverses couleurs, Kim Jong-Un a exprimé sa profonde satisfaction, déclarant les trouver magnifiques", écrit KNCA. Si l’agence n’a pas précisé la date de la visite, elle a pour habitude de rapporter ce genre d’événements le lendemain de leur survenue. Les images montrent le leader nord-coréen, sourire aux lèvres, au pied de barres d’immeubles neufs, accompagnés de cadres locaux et de certains des plus hauts dignitaires du régime.

Bien qu’aucun des articles n’évoque l’état de santé de Kim Jong-Un, les photos de Rodong Sinmun le montrent s’appuyer sur une canne. Cela semble donc confirmer que le dictateur a récemment souffert d’un problème aux jambes. Ces dernières semaines, les services de renseignement sud-coréens assuraient que Kim Jong-Un ne se montrait plus en public car il devait secrètement soigner des fractures à l’une ou deux de ses chevilles. Des blessures en partie dûes à son surpoids.

Lu sur Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !