Corbeil-Essonnes : Mediapart publie des enregistrements compromettants pour Serge Dassault | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
L'étau se resserre autour de Serge Dassault
L'étau se resserre autour de Serge Dassault
©Charles Platiau Reuters

Soupçons de corruption

Corbeil-Essonnes : Mediapart publie des enregistrements compromettants pour Serge Dassault

Le site d'informations a mis en ligne dimanche des extraits d'une conversation de l'industriel susceptibles de constituer une "pièce à conviction centrale" de sa corruption.

"Cette fois, Serge Dassault ne pourra pas nier". Mediapart est en est persuadé : Serge Dassault est coupable de corruption. Et ce dimanche, le site d'informations en a apporté les preuves. Des extraits d'une conversation de Serge Dassault ont été mis en ligne. Ceux-ci sont  susceptibles, selon le site, de constituer une "pièce à conviction centrale" dans l'enquête sur la corruption électorale dans la ville de Corbeil-Essonnes dont le sénateur UMP est l'ancien maire. Mediapart assure en effet que l'enregistrement et la voix de l'industriel ont été dûment authentifiés.

En clair, ce sont trois extraits d'un "enregistrement clandestin réalisé fin 2012" qui mettent en cause l'industriel. En effet, selon Mediapart, dans ceux-ci le milliardaire y "admet" avoir "payé pour s'assurer de la victoire" de Jean-Pierre Bechter, son successeur,  aux municipales de 2010. Il est notamment question dans un de ces enregistrements, dont le Canard Enchaîné avait déjà fait état en décembre 2012, de paiements depuis le Liban et d'une surveillance policière."L'argent a été donné, complètement. Moi, j'ai donné l'argent. Je ne peux plus donner un sou à qui que ce soit. Il n'y a plus de Liban. Il n'y a plus personne là-bas, c'est terminé. Moi, j'ai donné l'argent " aurait ainsi déclaré Serge Dassault. 

Pour rappel, la justice enquête à Corbeil-Essonnes, ville dont le sénateur UMP a été maire une quinzaine d'années (1995-2009), sur deux affaires, une concernant des soupçons d'achats de voix aux élections, et une autre des tentatives d'homicide qui pourraient être liées.


Dassault : "Je suis surveillé par la police"par Mediapart


Dassault : "Je ne peux plus sortir l'argent pour qui que ce soit"by Mediapart


Dassault : "Moi j'ai tout payé"by Mediapart

lu sur Libération.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !