Conflit d'intérêts : Françoise Nyssen se voit retirer par le gouvernement la régulation de l'édition | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Conflit d'intérêts : Françoise Nyssen se voit retirer par le gouvernement la régulation de l'édition
©ERIC FEFERBERG / AFP

Ajustement

Conflit d'intérêts : Françoise Nyssen se voit retirer par le gouvernement la régulation de l'édition

Edouard Philippe a retiré à la ministre de la Culture la régulation économique du secteur de l'édition, dans le cadre d'un décret publié au Journal officiel.

La ministre de la Culture François Nyssen se voit donc retirer ses attributions concernant "la tutelle du Centre national du livre" et "la régulation économique du secteur de l'édition littéraire". 

L'ancienne patronne de la maison d'édition Actes Sud, fondée par son père, ne doit pas intervenir dans un dossier impliquant cette société dorénavant, selon le texte du décret. Françoise Nyssen ne s'occupera donc plus des questions relatives au livre et à l'édition. 
 
Le décret, en date du 9 juillet, a été signé par le Premier ministre et la ministre de la Culture. Françoise Nyssen va donc devoir se mettre en retrait et déléguer ses attributions à Edouard Philippe sur ces questions.
 
"Le ministre qui estime se trouver en situation de conflit d'intérêts en informe par écrit le Premier ministre […]. Un décret détermine, en conséquence, les attributions que le Premier ministre exerce à la place du ministre intéressé".
 
La ministre de la Culture reconnaît donc implicitement un conflit d'intérêts avec le secteur du livre. Edouard Philippe interviendra dorénavant à sa place dans ce domaine et notamment prochainement sur la question du statut fiscal et social des auteurs notamment. 
 
En arrivant au pouvoir, elle aurait également abandonné ses mandats au Musée du quai Branly, à EuropaCorps, à la Bibliothèque nationale de France, au Syndicat national de l'édition et au Centre national du cinéma. 
 
Selon des informations du Canard Enchaîné, la ministre de la Culture a également été épinglée au mois de juin pour des travaux réalisés sans autorisation à Arles. Elle avait entrepris avec son mari (Jean-Paul Capitani), actuel président d'Actes Sud, de grands travaux au siège de la maison d'édition à Arles. L'hebdomadaire satirique avait révélé que Françoise Nyssen ne disposait pas des autorisations nécessaires. Les travaux en question ont finalement pu être régularisés en mai 2017, lors de son entrée au gouvernement. 
 
Françoise Nyssen et son époux ont insallé le siège d'Actes Sud, une librairie, trois salles de cinéma et un bar au Méjan, dans le centre d'Arles. 
 
Des agents municipaux et des pompiers avaient épinglé en 2011, lors d'une visite de contrôle, des manquements aux règles de sécurité. Ils ont découvert dans le même temps la réalisation de travaux d'agrandissement de la librairie, sans aucune autorisation.
Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !