Complotisme : si les autres options échouent, une interdiction de Telegram en Allemagne n'est pas exclue | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
elegram
elegram
©ALEXANDER NEMENOV / AFP

Covid-19

Complotisme : si les autres options échouent, une interdiction de Telegram en Allemagne n'est pas exclue

Prisée des mouvements anti-vaccin, la messagerie chiffrée est dans le viseur des autorités

Les députés allemands vont démarrer des discussions prélimlinaires sur l'obligation vaccinale, soutenue par le chancelier Olaf Scholz, elle divise la société et la classe politique souligne BFMTV.

Dans ce contexte électrique, les "propagateurs de haine" sont dans le viseur du gouvernement et plus particulièrement la messagerie chiffrée Telegram.

La ministre de la Justice, Nancy Faeser, veut présenter d'ici Pâques un plan d'action visant à obliger la plateforme à supprimer les messages haineux et à identifier leurs auteurs.

Certains groupes de discussion "d'anti-vax" réunissent jusqu'à 200.000 personnes, selon un décompte de l'AFP. Faute de coopération, la ministre n'exclut pas l'interdiction pure et simple de l'application en Allemagne. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !