Chine : des marchés d’animaux sauvages auraient réouvert | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Chine : des marchés d’animaux sauvages auraient réouvert
©HECTOR RETAMAL / AFP

Aux origines du virus

Chine : des marchés d’animaux sauvages auraient réouvert

La vente et la consommation d’animaux sauvages sur des marchés sont soupçonnées d'être à l'origine de l'épidémie mondiale de coronavirus. Les ventes d'animaux sauvages auraient redémarré à Guilin et Dongguan.

Alors que les autorités chinoises avaient officiellement pris des mesures de restriction concernant le commerce et la vente d’animaux sauvages, cette pratique aurait redémarré selon des informations de CNews, du journal britannique Metro et du Washington Time. La ville de Guilin, dans le sud-est de la Chine, et la ville de Dongguan, dans le sud du pays, seraient concernées. Sur un marché de viande à Dongguan, un vendeur de médicaments aurait repris ses activités avec un panneau publicitaire pour des chauves-souris. Des animaux sauvages étaient également à nouveau en vente sur un marché à Dongguan en tant que médecine traditionnelle.

Le marché de Wuhan est considéré comme l'un des berceaux présumés du Covid-19. Au début de l'épidémie, des responsables chinois du contrôle des maladies infectieuses ont pointé du doigt les animaux sauvages vendus sur ce marché. Le pangolin, les chauves-souris et les serpents ont été cités en exemple comme potentielle origine du virus. D’après des informations de CNews, selon une liste de prix diffusée en janvier sur Internet, un vendeur du marché proposait par exemple de nombreux animaux exotiques vivants comme des civettes, des rats, des salamandres géantes ou bien encore de jeunes loups.

Le commerce d'espèces sauvages en Chine, alimenté par la consommation humaine et par les besoins de la médecine traditionnelle en produits d'origine animale, est au cœur des critiques sur la crise sanitaire actuelle.

Le marché de Wuhan a été totalement fermé et désinfecté en janvier, au tout début de l'épidémie de Covid-19. Aujourd'hui, seules des équipes de désinfection y entrent et en sortent.

Wuhan vit désormais au rythme de la levée progressive du confinement. La population est à nouveau autorisée à sortir de chez elle. La ville de 11 millions d’habitants tente de revenir progressivement à la vie.

CNews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !