Chemise arrachée : 3 à 4 mois de prison avec sursis pour les ex-salariés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Chemise arrachée : 3 à 4 mois de prison avec sursis pour les ex-salariés
©Reuters

Verdict

Chemise arrachée : 3 à 4 mois de prison avec sursis pour les ex-salariés

Ils ont été condamnés pour violences par le tribunal de Bobigny.

La justice a tranché. Trois ex-salariés d'Air France ont été condamnés à des peines de 3 à 4 mois de prison avec sursis pour violences, par le tribunal de Bobigny. Ils avaient agressé deux directeurs des ressources humaines (DRH) : Pierre Plissonnier et Xavier Broseta dont les images, chemises arrachées, avaient fait le tour du monde.

Le tribunal a, en revanche, relaxé deux autres prévenus. Enfin, dix autres salariés et ex-salariés de la compagnie se sont vu infliger une amende de 500 euros pour avoir endommagé le portail d'accès au siège d'Air France. 

Lu sur La Tribune

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !