Bompard (LFI) et l'affaire Quatennens : «une gifle n'est pas égale à un homme qui bat sa femme tous les jours» | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Manuel Bompard
Manuel Bompard
©Capture d'écran CNews

Violences sexistes

Bompard (LFI) et l'affaire Quatennens : «une gifle n'est pas égale à un homme qui bat sa femme tous les jours»

Manuel Bompard, député LFI des Bouches-du-Rhône, est revenu, ce matin, sur l'affaire Quatennens

Invité sur la chaîne CNews, ce vendredi matin, après avoir précisé ne pas minimiser les faits reprochés à Adrien Quatennens, Manuel Bompard, député LFI des Bouches-du-Rhône, s'est fendu d'un argumentaire inattendu pour prendre la défense de son collègue sur les bancs de l'Assemblée nationale écrit CNews.

«J'essaye de faire la part des choses. Une gifle n'est jamais acceptable mais une gifle n'est pas égale à un homme qui bat sa femme tous les jours. Et une gifle n'est pas égale à un homme qui est accusé de viol après avoir drogué les personnes qui l'accusent (...). Il faut qu'on arrive sur ces sujets à avoir de la nuance», a-t-il affirmé ce vendredi sur CNews.

«Des propos abjects qui banalisent la violence. Des propos qui abîment le combat contre les violences faites aux femmes. Des propos qui vous discréditent totalement sur ce sujet», a réagi la ministre en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes Isabelle Rome sur son compte Twitter.

 «Taisez-vous, maintenant ! Ça suffit ! C’est à la justice de juger cette affaire. Vos propos font un tort considérable au combat pour la protection des femmes face aux violences», a écrit sur son compte Twitter, Marlène Schiappa, ministre en charge de l'économie sociale et solidaire et du monde associatif.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !