Barack Obama a visité pour la première fois une mosquée sur le sol américain | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Barack Obama a visité  pour la première fois une mosquée sur le sol américain
©REUTERS/Jonathan Ernst

Apaiser les tensions

Barack Obama a visité pour la première fois une mosquée sur le sol américain

"Vous n’êtes pas musulmans ou Américains, vous êtes musulmans et Américains" a déclaré le locataire de la Maison Blanche dans un établissement religieux de la banlieue de Baltimore.

Il lui a fallu 7 ans et demi. Barack Obama a visité une mosquée américaine mercredi dernier, sa première visite à un établissement religieux musulman sur le sol américain depuis qu'il est président. Cette initiative s'est faite sous fond de tensions latentes dans le pays avec la communauté musulmane, qui comprend quelque 2.7 millions de personnes (environ 1% de la population).

Il a passé plus de deux heures avec divers représentants de la communauté musulmane, dans les locaux du plus important centre islamique du Maryland, non loin de Baltimore. "Ici, dans cette mosquée, par deux fois l'an dernier, des menaces ont été proférés contre vos enfants" a déclaré le président américain. "Des femmes portant le hijab ont été visés, des enfants molestés, des moquées vandalisées."

"Vous n’êtes pas musulmans ou Américains, vous êtes musulmans et Américains" a poursuivi le locataire de la maison blanche sous les applaudissements. "Nous sommes une famille américaine", a-t-il insisté.

Selon un sondage CNN, datant de septembre 2015, 29 % des Américains (43 % des républicains) pensent que le président est de confession musulmane, alors qu'il a toujours affirmé sa foi chrétienne. Les tensions se sont exacerbées dans le paus alors que les attentats de Paris et la crise migratoire ont effrayé une large partie de la population américaine.

Lu sur le Washington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !