Baby-Loup : le licenciement de l'employée voilée confirmé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Baby-Loup : le licenciement de l'employée voilée confirmé
©

Ça continue

Baby-Loup : le licenciement de l'employée voilée confirmé

Le procureur général avait préconisé la confirmation du licenciement de la jeune femme qui avait annoncé son intention de porter le voile au travail.

La cour d'appel de Paris s'est prononcé ce mercredi sur le licenciement d'une salariée voilée de la crèche Baby-Loup, dans les Yvelines. Et elle a confirmé le licenciement alors que la Cour de cassation l'avait annulé. Le procureur général, François Falletti, avaiy préconisé la confirmation de la décision. "Quelque chose de la République, de la laïcité va se jouer", avait déclaré l'avocat de la crèche, Me Richard Malka.

Fatima Afif a été licenciée de Baby-Loup en 2008 après avoir annoncé son intention de porter le voile à son retour de congé maternité. La directrice de la crèche lui avait alors opposé la "neutralité philosophique, politique et confessionnelle" inscrite au règlement intérieur depuis 1990. L'employée avait alors été déboutée par le conseil de prud'hommes de Mantes-la-Jolie (2010) puis devant la cour d'appel de Versailles (2011). La Cour de cassation a cependant estimé, le 19 mars dernier, que "s'agissant d'une crèche privée", ce licenciement constituait "une discrimination en raison des convictions religieuses" de Fatima Afif.

Selon un sondage BVA pour i>Télé-CQFD publié le 19 octobre, "les Français soutiennent quasi unanimement (à 87%) la direction de la crèche".

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !