Avortement aux Etats-Unis : Emmanuel Macron déplore la « remise en cause » des libertés des femmes par la Cour suprême | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Emmanuel Macron a exprimé sa « solidarité avec les femmes », après la décision d'annuler le droit à l'avortement prise par la Cour suprême des Etats-Unis.
Emmanuel Macron a exprimé sa « solidarité avec les femmes », après la décision d'annuler le droit à l'avortement prise par la Cour suprême des Etats-Unis.
©Ludovic MARIN / AFP

Femmes américaines

Avortement aux Etats-Unis : Emmanuel Macron déplore la « remise en cause » des libertés des femmes par la Cour suprême

Le chef de l’Etat français a exprimé sa « solidarité avec les femmes dont les libertés sont remises en cause », après la décision d'annuler le droit à l'avortement de la Cour suprême américaine.

Le président français Emmanuel Macron a regretté ce vendredi la « remise en cause » par la Cour suprême des Etats-Unis des libertés des femmes, soulignant que « l'avortement est un droit fondamental pour toutes les femmes ».

Emmanuel Macron a publié un message sur Twitter après la décision de la Cour suprême américaine sur le droit à l’avortement : 

« Il faut le protéger. J'exprime ma solidarité avec les femmes dont les libertés sont aujourd'hui remises en cause par la Cour suprême des Etats-Unis d'Amérique ».

L'ancien président américain Barack Obama a accusé ce vendredi la Cour suprême américaine d'avoir « attaqué les libertés fondamentales de millions d'Américaines ».

Hillary Clinton a dénoncé « un pas en arrière pour les droits des femmes ».

L’ancien président Donald Trump a estimé en revanche lors d’une interview pour Fox News que cette annulation répondait à la « volonté de Dieu ». La décision « suit la Constitution » et « ramène tout au niveau des Etats, ce qui aurait toujours dû être le cas », selon Donald Trump.

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !