Au Japon, les députés votent en faveur de la loi qui permettrait à l'empereur Akihito d'abdiquer | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Au Japon, les députés votent en faveur de la loi qui permettrait à l'empereur Akihito d'abdiquer
©Thomas Peter / Reuters

Sayonara

Au Japon, les députés votent en faveur de la loi qui permettrait à l'empereur Akihito d'abdiquer

En 2016, l'empereur du Japon Akihito avait confié ses inquiétudes vis-à-vis de son âge à pouvoir demeurer le "symbole du peuple et de l'unité de la nation". Ce vendredi 2 juin, les députés ont voté la loi exceptionnelle permettant son abdication.

L'empereur du Japon Akihito, 83 ans, pourrait, si tout se passe bien, quitter le pouvoir et laisser sa place à son fils ainé Naruhito. Ce vendredi 2 juin, les députés japonais ont voté la loi spéciale qui permettrait à l'empereur d'abdiquer. Une première depuis 200 ans au pays du Soleil-Levant mais l'initiative est largement plébiscitée par les Japonais, qui pour 90% d'entre eux considèrent qu'il "faut autoriser l'empereur à abdiquer".

Une première étape avait été franchie mi-mai lorsque la validation du texte avait été faite en conseil des ministres. Après le vote des députés qui est désormais acquis, le texte devrait passer devant le Sénat dans les jours à venir pour une adoption définitive la semaine prochaine.

L'Empereur Akihito est le 125e empereur d'une dynastie vieille de plus de 2600 ans, la plus ancienne connue de l'humanité. Le règne d'Akihito a commencé en 1989 après le décès de son père Hirohito. Avec cette destitution et l'avènement de Naruhito, c'est aussi la fin d'une ère, l'ère "Heisei". Celle qui s'ouvrira devra porter un autre nom qui n'a pas encore été défini.  

Lu sur Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !