Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Ouzbek

Attentat de Manhattan : le suspect identifié serait lié à l'Etat islamique

L'auteur présumé de l'attaque qui a fait huit morts à Manhattan est un homme de 29 ans, Ouzbek qui vit aux Etats-Unis depuis 2010.

Alors que le pays s'apprêtait à célébrer la fête d'Halloween, un attentat a frappé la ville de New-York, à Manhattan. L'auteur présumé des faits est désormais officiellement identifié. Il s'agit d'un Ouzbek de 29 ans vivant aux Etats-Unis depuis 2010.

L'homme avait loué une camionnette blanche dans une grande enseigne de bricolage et s'était engagé à contresens sur une piste cyclable du sud de Manhattan. La camionnette s'arrêtera près d'un kilomètre plus loin et fera huit morts en blessant gravement onze autres. Après avoir heurté un bus scolaire le conducteur sortira de l'habitacle en possession de deux armes factices et criera "Allahou Akbar" (Dieu est grand). Des policiers lui tireront dessus, le blessant gravement à l'abdomen. L'Ouzbek serait toujours dans un état critique après opération.

Sayfullo Saipov, nom de l'auteur présumé est arrivé aux Etats-Unis en 2010. Le gouverneur de l'Etat de New York a confirmé ce mercredi son identité et l'a décrit comme un "lâche perverti lié à l'EI" qui s'est "radicalisé" aux Etats-Unis.

A son arrivée sur le territoire, le terroriste présumé aurait d'abord habité dans l'Ohio où il aurait était accueilli par une famille originaire d'Ouzbekistan comme lui. Il est décrit par un membre de la famille comme quelqu'un de "calme" et "travailleur" comme le rapporte le Cincinnati Enquirer.

Le New-York Times  continue d'étoffer son parcours aux Etats-Unis en expliquant que Sayfullo Saipov, est allé ensuite vivre en Floride où il occupait un emploi de chauffeur routier. Il avait aussi travaillé pour la firme Uber pendant six mois. Il vivait depuis dans le New Jersey. Ce serait là qu'il aurait loué la camionnette blanche qui lui servira le 31 octobre.

Dans la camionnette, deux membres des forces de l'ordre ont confié à l'agence Associated Press avoir retrouvé à l'intérieur de l'habitacle une note manuscrite sur laquelle le suspect se réclamerait de l'organisation Etat islamique.

Le sur Le Monde
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.