Attaques terroristes de Paris : Abaaoud tué dans l'assaut, Manuel Valls évoque une menace "longue et permanente" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Abdelhamid Abaaoud a été tué lors de l'assaut du Raid.
Abdelhamid Abaaoud a été tué lors de l'assaut du Raid.
©Reuters

A suivre

Attaques terroristes de Paris : Abaaoud tué dans l'assaut, Manuel Valls évoque une menace "longue et permanente"

Par ailleurs, Manuel Valls a parlé du risque "d'attaques chimiques et bactériologiques".

  • L'assaut mené mercredi matin à Saint-Denis à fait deux morts parmi les terroristes, dont une femme kamikaze et Abdelhamid Abaaoud, le cerveau présumé des attaques de vendredi
  • L'état d'urgence a été prolongé de trois mois
  • Les 129 personnes mortes dans les attentats ont été identifiées

RETROUVEZ AUSSI NOTRE DOSSIER SUR LES ATTENTATS DE PARIS

>>>> FIN DE CE DIRECT

21h51 : La France propose une résolution à l'ONU contre l'Etat islamique

Le texte en question "demande aux États qui ont la capacité de le faire de prendre toutes les mesures nécessaires (...) pour redoubler d'efforts et coordonner leurs efforts afin de prévenir et stopper les actes terroristes commis spécifiquement" par l'État islamique. Cité par Le Figaro, un diplomate explique qu'il s'agit d'un "soutien politique aux opérations engagées ou à venir".

21h10 : 600 perquisitions ont été menées depuis les attentats du 13 novembre 

600 perquisitions ont été menées dans les milieux islamistes depuis les attentats de Paris vendredi, a révélé Manuel Valls jeudi soir sur France 2. "157 personnes ont été assignées à résidence depuis vendredi, 600 perquisitions avec des résultats, vous les avez les uns et les autres commentées" a indiqué le chef du gouvernement.

20h56 : "Nous ne savons pas comment Abaaoud est rentré en France" a déclaré Manuel Valls sur France 2

20h30 : Manuel Valls s'est exprimé au journal de 20h de France 2

"Je dois la vérité aux français (…) la menace est là, nous ne savons pas si des groupes encore actifs en France sont directement liés aux attaques, on peut l'imaginer, cette menace va être longue et permanente" a prévenu le Premier ministre. 

Quant à la menace d'une attaque à l'arme chimique, Manuel Valls a déclaré : "Je ne veux pas faire peur aux Français, il faut continuer à vivre mais être vigilants (…) Nous savons que l'EI a utilisé des armes chimiques en Syrie, comme le régime (…) J'ai voulu juste dire que cette organisation qui recule en Irak peut utiliser toute forme d'arme car elle en a les moyens (…) il s'agit de savoir quelles sont les capacités de cet ennemi et de se préparer grâce à des exercices permanents (…) cette guerre sera longue, nous devons nous donner tous les moyens pour la préparer". 

19h57 : François Hollande ordonne "l'intensification" des frappes contre l'Etat islamique, en Syrie et en Irak

Le président de la République a donné, lors du Conseil de défense qui s'est tenu aujourd'hui à l'Elysée, "les instructions nécessaires à l’intensification des opérations militaires en cours pour lutter contre Daesh en Syrie comme en Irak", a précisé le communiqué officiel.

19h46 : François Hollande recevra le roi du Maroc vendredi

Une semaine après les attentats de Paris et Saint-Denis, un communiqué de l'Elysée annonce que le chef de l'Etat recevra le roi du Maroc Mohammed VI vendredi après-midi. Dans l'agenda du président, la présidence annonce pour 16 heures un "entretien (du président) avec Mohammed VI, Roi du Maroc".

19h20 : un rassemblement d'hommage aux victimes a lieu devant le Stade de France

Un rassemblement en hommage aux victimes des attaques de Paris a mobilisé beaucoup de monde ce jeudi en début de soirée devant le Stade de France.

19h10 : 9 Français sur 10 soutiennent le virage sécuritaire de l'exécutif 

Selon un sondage Elabe pour BFM TV publié ce jeudi, neuf français sur dix approuvent le virage sécuritaire de François Hollande après les attentats de Paris. Cependant, plus d'un Français sur deux ne fait pas confiance au chef de l'Etat pour mener la lutte contre la menace terroriste.

18h47 : >>>Abdelhamid Abaaoud : ce que révèle le téléphone portable du cerveau présumé des attentats de Paris, abattu mercredi à Saint-Denis

18h30 : le couverture du Time

18h19 : >>> Attentats : Michel Houellebecq charge François Hollande et Manuel Valls

18h : Selon L'Obs, une opération du Raid est en cours à Charleville-Mézières. La préfecture des Ardennes confirme qu'une perquisition administrative, menée dans le cadre de l'état d'urgence, a lieu.

17h45 : des perquisitions toujours en cours partout en France

Différentes interventions policières étaient encore en cours en début de soirée ce jeudi. Selon des journalistes sur place, le Raid intervient dans le quartier de la Ronde Couture à Charleville-Mézières dans les Ardennes.

17h15 : Manuel Valls sera l'invité du 20H de France 2

Ce jeudi, le Premier ministre sera l'invité du journal de 20 heures de France 2, a déclaré la chaîne auprès de l'AFP. Aujourd'hui, Manuel Valls a défendu à l'Assemblée nationale la prolongation de trois mois et le renforcement de l'état d'urgence, adoptés à la quasi-unanimité par les députés avant un vote définitif du Sénat vendredi.

17h05 : les demandes d'inscription à l'armée ont triplé depuis les attentats

Depuis les attentats du 13 novembre, les demandes reçues par le site internet sengager.fr de la défense ont triplé. Cité par Le Monde, le colonel Eric de Lapresle, chef du bureau marketing et communication du recrutement pour l’armée de terre, évoque "un phénomène totalement inédit". La défense donne ce jeudi les chiffres suivants : elle reçoit 1 500 demandes par jour contre 500 avant les derniers attentats.

16h40 : 9 interpellations ont eu lieu à Bruxelles, ce jeudi, après des perquisitions (parquet belge).

16h25 : Ce jeudi, Marine Le Pen a accusé Christiane Taubira d'avoir déclaré qu'il fallait "comprendre les jeunes qui partent en Syrie".

>>>> A voir aussi : Quand Marine Le Pen s'agace et quitte le plateau de France Inter après un examen en direct de ses propos

15h25 : Abdelhamid Abaaoud était impliqué dans 4 des 6 attentats "déjoués en France depuis 2015", selon Bernard Cazeneuve

Le ministre de l'Intérieur s'est exprimé devant la presse aux alentours de 15h. Il a d'abord tenu à remercier les enquêteurs, les policiers du Raid et de la Bri, les secouristes et les pompiers. "Les enquêteurs sont entièrement mobilisés" a-t-il déclaré. Il est ensuite revenu sur la mort d'Abdelhamid Abaaoud, qui a joué un "rôle déterminant" dans les attentats de Paris. "Il y avait dans l'opération de Saint-Denis une cible à atteindre, et elle a été mise hors d'état de nuire", a-t-il commenté. "Parmi les si attentats déjoués depuis 2015, il a été impliqué dans quatre d’entre eux".

15h02 : François Hollande va réunir un conseil de Défense à 17 heures

Le chef de l'Etat va réunir un conseil de Défense à 17 heures, a annoncé l'Elysée. L'entourage du président a précisé que le but du conseil était de "faire le point sur la situation intérieure et extérieure".

14h20 : >> Pourquoi la guerre des Anonymous contre l'Etat islamique pourrait faire plus de mal que de bien 

13h33 : Abdelhamid Abaaoud a été tué 

La corps d'Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé des attaques, a été formellement identifié parmi les terroristes tués, a indiqué le parquet. Il a été découvert, criblé de balles, dans l'immeuble sur lequel le Raid a lancé un assaut mercredi matin.

13h01 : 35 combattants de l'Etat islamique tués en Syrie selon l'armée française

L'état-major français a annoncé jeudi que les frappes menées contre l'Etat islamique la dernière semaine en Syrie, notamment à Rakka et Deir EZor, avaient tué 35 combattants du groupe djihadiste.

12h49 : le téléphone portable de la femme kamikaze aurait permis aux polciers de retrouver la planque à Saint-Denis

Selon un site belge, Hasna Aitboulahcen, la femme qui se trouvait dans l'appartement de Saint-Denis et qui se serait faite sauter durant l'intervention du Raid, était connue "notamment pour trafic de stupéfiants et gérante d’une entreprise immobilière en liquidation judiciaire". Elle était placée sur écoutes, car les policiers la soupçonner d’héberger Abdelhamid Abaaoud. C'est son téléphone portable qui a permis aux enquêteurs de localiser la planque des terroristes à Saint-Denis.

12h26 : le prolongement de l'état d'urgence voté par les députés

Les députés ont voté aux alentours de midi le projet de loi prolongeant l'état d'urgence pour une durée de trois mois. Ce texte avait été présenté ce matin par le Premier ministre Manuel Valls. Ce régime d'exception prendra fin le 25 février 2016 à minuit, sauf s'il est interrompu avant.

12h20 : un sénateur américain veut bloquer l'entrée des touristes français aux Etats-Unis

Le sénateur américain Rand Paul souhaite une suspension du programme d’exemption de visas pour les touristes de certains pays, et notamment pour les Français. Cet homme politique a ainsi déposé une proposition de loi qui imposerait une période d’attente de 30 jours pour tous les voyageurs à destination des Etats-Unis, afin que les autorités américaines mènent des vérifications d’antécédents. "Bien que la France soit une grande amie depuis longtemps, nous avons un problème avec les exemptions de visas", a-t-il déclaré. "Ce qui m’inquiète, c’est que des citoyens français qui nourrissent une grande hostilité envers la civilisation, votre gouvernement et la paix, puissent nourrir la même hostilité envers nous et monter dans un avion pour venir."

12h07 : un drapeau de l'Etat islamique découvert lors d'une perquisition en Haute-Savoie 

Un jeune homme a été placé en garde à vue en Haute-Savoie après une perquisition administrative durant laquelle un drapeau de l'Etat islamique et des documents suspects ont été découverts à son domicile. "Aucune arme n'a été découverte", a précisé le procureur de la République à Thonon-les-Bains, qui a ajouté que les contenus informatiques étaient "en cours d'exploitation par les enquêteurs." 

11h58 : Hollande demande une réaction "impitoyable"  face aux agressions racistes et antisémites

François Hollande a appelé à une réaction "impitoyable" après les violences envers un enseignant juif et d'une femme musulmane, agressés tous deux hier à Marseille. De leur côté, le maire Les Républicains de Marseille, Jean-Claude Gaudin, et les dignitaires religieux de la ville ont lancé ce matin un appel au respect et à la tolérance.

11h51 : la fête des Lumières de Lyon transformée en hommage aux victimes des attentats

Le maire de Lyon, Gérard Collomb, a annoncé sur les réseaux sociaux que la Fête des Lumières organisée chaque année à Lyon, et prévue cette année du 5 au 8 décembre, sera transformée en un hommage aux victimes des attentats de Paris. L'édiiton prévue cette année est décalée à 2016.

11h42 : La tour Eiffel restera en bleu-blanc-rouge jusqu'à la fin du mois de novembre

Selon des informations de France Bleu, la Tour Eiffel restera éclairée en bleu-blanc-rouge jusqu'à la fin du mois de novembre. Depuis sa réouverture lundi,  le célèbre monument parisien est éclairé de ces couleurs à la tombée de la nuit, en hommage aux victimes des attentats.

11h30 : 600 millions d'euros de dépenses supplémentaires en 2016 pour la sécurité

Le renforcement des moyens alloués à la sécurité après les attentats de Paris et Saint-Denis généreront environ 600 millions d'euros de dépenses supplémentaires en 2016, a indiqué le ministre des Finances Michel Sapin devant le Sénat. "Nous assumons, à ce stade de la discussion budgétaire, une dégradation du déficit" a-t-il souligné.

11h12 : le patron du Raid évoque la violence de l'assaut à Saint-Denis

"Nous étions soumis à un feu nourri, avec de vrais professionnels face à nous. Ils tiraient par rafales à tour de rôle". Jean-Michel Fauvergue, qui dirige le raid, a détaillé les conditions de l'assaut du Raid à Saint-Denis mercredi matin. Un récit édifiant à lire ici.

11h05 : sept perquisitions sont en cours dans la région bruxelloise

Des perquisitions sont actuellement menées dans la région bruxelloise, à Molenbeek-Saint-Jean, Jette et Uccle, a annoncé le parquet belge. Elles seraient liées à l'"entourage direct" de Bilal Hadfi, l'un des djihadistes morts dans les attentats de Paris, selon le parquet fédéral belge.

10h17 : Valls annonce la création d'une "structure pour jeunes radicalisés" 

Manuel Valls a annoncé la création d'une "structure pour jeunes radicalisés", dont le site sera choisi "d'ici la fin de l'année" et où "les premiers admis pourront être des repentis". "Les financements sont prêts, le cadre juridique et le projet pédagogique en voie de finalisation."

10h05 : Manuel Valls à l'Assemblée

"Il fallait une réponse à la hauteur, immédiate et puissante. Ce dispositif, prévue par la loi du 3 avril 1955, décrété en moins de deux heures, a permis aux pouvoirs publics de mettre en œuvre sans attendre des moyens et procédures exceptionnels pour protéger nos citoyens. D'autres libertés ont été ou peuvent être temporairement limitées." 

"Il ne faut aujourd'hui rien exclure. [...] Il peut y avoir aussi le risque d'armes chimiques et bactériologiques." 

Manuel Valls rappelle que 966 individus ont été signalés comme étant allés en Syrie ou en Irak ; 142 y sont morts, 188 toujours y sont toujours et 247 en sont repartis. "Ces chiffres donnent la dimension de la menace", affirme le Premier ministre. 

Les titres de voyage et les passeports des personnes concernées par une assignation à résidence seront confisqués. Ces personnes auront également interdiction de "tout contact, direct ou indirect, même par téléphone ou Internet, entre individus assignés et d'autres qui représentent une menace".

9h33 : Un troisième corps à Saint-Denis ?

Georges Salinas, chef adjoint de la BRI, interrogé par Europe 1 jeudi matin : "Au moment de l'assaut, le troisième étage s'est effondré. Ce qui expliquerait peut-être qu'on ait un troisième terroriste sous les décombres."

9h17 : Pour Obama, Assad doit partir

Le président américain Barack Obama a estimé jeudi que la guerre civile en Syrie ne se terminerait pas à moins que Bachar al-Assad quitte le pouvoir. "Je n'imagine pas une situation dans laquelle nous pouvons mettre fin à la guerre civile en Syrie, avec Assad qui resterait au pouvoir", a-t-il déclaré.

8h56 : Alain Juppé appelle à voter la prolongation de l'état d'urgence

Le maire de Bordeaux a appelé sur Europe 1 à "voter" le texte de prolongation de l'état d'urgence lors du vote à l'Assemblée ce jeudi. Ce texte "est important, il prolonge l’état d’urgence pendant trois mois, mais il renforce aussi le contenu  des moyens mis à la disposition du gouvernement, en particulier l’extension et le durcissement des assignations à résidence. C’est quelque chose qui est nécessaire aujourd’hui dans l’arsenal juridique dont nous disposons", a-t-il plaidé. "Aujourd’hui, la priorité, c’est la vie des Français", a-t-il poursuivi. "C’est la sécurité qu’il faut protéger et il ne faut pas mettre de bâtons dans les rues de ceux qui sont aux commandes pour mener cette politique".

8h40 : Bruno Le Maire estime que l'opposition "n'a pas été digne" à l'Assemblée mardi

Alors que la séance des questions au gouvernement a été particulièrement houleuse mardi à l'Assemblée, le député Les Républicains a estimé sur RMC et BFMTV que "notre rôle d'opposant n'est pas de jeter de l'huile sur le feu. "Notre groupe n'a pas été digne mardi à l'Assemblée." Le candidat à la primaire de la droite a également déclaré que "c'est le temps où le responsable politiques doit faire preuve d'une immense humilité. Nous avons eu tort de considérer que Merah était un loup solitaire."

8h27 : une des attaques de vendredi filmée par la vidéosurveillance

Les images ont été publiées par le DailyMail et montrerait l'attaque perpétrée par Salah Abdeslam.

8h16: BFMTV publie une photo de la kamikaze de Saint-Denis

La chaîne d'information en continu a publié une photo de la femme qui se serait faite exploser lors de l'assaut par la Bric et le Raid, mercredi matin à Saint-Denis. La jeune fille s'appellerait Hasna Aitboulahcen, elle était la cousine d'Abdelhamid Abaaoud, le cerveau présumé des attentats de vendredi.

8h05 : deux otages, un Chinois et un Norvégien, exécutés par l'Etat islamique


Le groupe terroriste a annoncé hier l'exécution de deux otages, un Chinois et un Norvégien, âgés respectivement de 50 et 48 ans. Le magazine de propagande du groupe Etat islamique a diffusé les photos des deux hommes, visiblement tués par balles. L'annonce de leur enlèvement avait été faite le 10 septembre par l'EI, sans que l'on sache depuis quand ils étaient détenus.

7h58 : les députés se prononcent ce jeudi sur la prolongation de l'Etat d'urgence

Les députés votent jeudi un projet de loi renforçant l'état d'urgence, décrété par François Hollande dès vendredi soir après les attaques sur Paris. Ce texte, qui devrait recevoir un très large assentiment de l'Assemblée avant d'être soumis vendredi au vote des sénateurs en vue d'une adoption définitive, prévoit la prolongation de l'état d'urgence pour une durée de trois mois à compter du 26 novembre, soit jusqu'à fin février.

7h43 : Le mystère reste entier sur le sort d'Abdelhamid Abaaoud, le commanditaire présumé

L'incertitude plane toujours sur le sort du cerveau présumé des attaques du 13 novembre, Abdelhamid Abaaoud. Selon François Molins, le procureur de Paris, il ne figure pas parmi les huit personnes interpellées. Aurait-il trouvé la mort durant l'assaut du RAID ? C'est ce qu'affirme le Washington Post, en citant deux sources européennes officielles de deux pays différents. Selon le quotidien américain, les conditions de sa mort sont encore confuses, et les sources ne savent pas s'il a été tué lors de la fusillade avec les forces de l'ordre ou s'il s'est suicidé. Le terroriste est ce jeudi en une du journal Libération.

7h31: l'interdiction des manifestations prolongée jusqu'à dimanche

L'interdiction des manifestations a été prolongée jusqu'au dimanche 22 novembre, inclus, en Ile-de-France, a indiqué la préfecture de police dans un communiqué. Cette mesure était censée prendre fin ce jeudi, mais a été finalement maintenue après l'assaut de Saint-Denis.

7h15 : la ville de New York menacée

La police de New York a indiqué mercredi soir qu'elle était au courant d'une nouvelle vidéo de djihadistes de l'Etat islamique menaçant la ville, tout en indiquant qu'il "n'y a pas de menace actuelle et spécifique". Le maire de la ville Bill de Blasio a réagi à cette vidéo, en déclarant que «New York ne sera pas intimidée».

7h : les policiers autorisés à porter une arme en dehors du service

Selon des informations de France Inter, les policiers vont être autorisés à porter une arme en dehors de leur service, dès demain matin.

Ce qu'il faut retenir de la journée de mercredi

Une opération du RAID a eu lieu mercredi matin à Saint-Denis, en banlieue parisienne. Elle visait l'un des organisateurs présumés des attentats de vendredi, Abdelhamid Abaaoud. Au moins deux personnes sont mortes, dont une femme kamikaze qui s'est fait exploser durant l'assaut et n'a pas encore été identifiée. Cinq policiers ont été légèrement blessés.

Huit personnes ont été placées en garde à vue par les forces de l'ordre. Abdelhamid Abaaoud et Salah Abdeslam, un auteur présumé des attaques encore en fuite, ne figurent pas parmi elles. Les personnes interpellées ou abattues lors du raid sont soupçonnés d'avoir voulu commettre un nouvel attentat, a déclaré le procureur de Paris, François Molins, mercredi soir.

  • L'assaut mené mercredi matin à Saint-Denis à fait deux morts parmi les terroristes, dont une femme kamikaze et Abdelhamid Abaaoud, le cerveau présumé des attaques de vendredi
  • Huit personnes ont été interpellées
  • Les 129 personnes mortes dans les attentats ont été identifiées
  • RETROUVER AUSSI NOTRE DOSSIER SUR LES ATTENTATS DE PARIS

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !